3 Pattes MMM-RG

Un jour chez un brocanteur, j’ai acheté (10 €) une rare voiture MMM-RG 3 pattes ex- PLM. Elles furent mises en service entre 1910 et 1929 à 1178 unités dont 5 types différents sont entrés dans le parc SNCF. La valeur d’occasion des modèles varie entre 50 pour du standard à 85 € pour des modèles PLM rares (1°cl 2 tons par exemple).

(photo: http://reseauho.over-blog.com)

Elle marque son âge mais j’ai aimé cette voiture et ses mains courantes de forme spéciale. Les roues et boites d'essieux sont assez grossières mais cachées par les marchepieds. L'essieu central est coulissant et libre. Les attelages sont à boucle avec un système par ressort de rappel sur toute la longueur de la voiture.

Elle n’avait pas d’aménagement et donc nous allons tenter d'améliorer ça. On commence par la démonter (2 vis sous caisse retiennent le toit), un vitrage est intercalé, du classique des époques 70.

Premier travail, resserrer les mains courantes pour dégager l’espace intérieur. On se fait ensuite un support bois en repérant les parties à laisser libres (perçage pour le passage des vis).

Intéressons nous à l’aménagement, exercice que je n’ai pas fait depuis très longtemps. Je n'ai pas cherché l'exactitude car je n'ai rien trouvé de très explicite sur les espaces voyageurs: 1 ou 2 toilettes (un seul apparemment), cloisons hautes ou basses entre les banquettes (mystère).

Réalisation de mes banquettes: Les cloisons sont réalisées en cp de boites de fromage laissées brutes pour être visibles de l’extérieur (les vitrages ne sont pas assez transparents, je les garde pour l’authenticité mais aussi pour camoufler les défauts). Une plaquette contrecollée entre deux autres plus petites et assises avec 2 rangs d'allumettes. 

Les banquettes sont peintes en brun soutenu. Le haut reste en couleur brute pour figurer la cloison. Les deux grandes correspondent aux extrémités de la voiture.

Ensuite, j'ai installé définitivement mon support de plancher peint en gris (On peut réaliser un patron) : il laisse libre un espace qui est destiné au passage du vitrage. Les banquettes sont collées 1 à 1 bien en face des séparations visibles sur le relief externe de la caisse (ainsi impossible de se tromper). Le collage doit laisser libre l'espace qui est destiné au passage du vitrage.

Les marches-pieds reçoivent une couche de brun et le châssis de terre brulée, une touche de gris (ou argent) fait ressortir les poignées de porte. Un occultant blanc est posé sur l'espace "toilettes". Je n'ai pas mis de personnages car les vitrages ne sont pas assez transparents.

Voici une voiture originale qui n'a rien en commun avec la thématique de mon réseau. Mais, elle est rare et originale (j'adore les mains montoire)...peut-être une voiture égarée ou  de chantier... une belle pièce dans un patachon en tout cas.

J'espère que ce bricolage vous à plu.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×