Les brochets Roco

La DRG (Deutsche Reischbahn Gesellschaft) met en service de 1922 à 1925 de nouvelles voitures de grandes lignes à l’arrière effilé pour un meilleur aérodynamisme. Des voitures couchettes (1922), 10 fourgons à bagages (1923) et des fourgons postaux (en 1927) complèteront ces voitures qui prendront vite le surnom de Hechtwagen (voitures brochets) ou simplement Hechte (brochets) sans doute en raison de la plateforme à la fois relevée et amincie associée à la forme de la toiture qui rappelle la tête du poisson.


ici une Allemande


et ici une polonaise (toiture droite)


Les voitures Roco ont fait l’objet d’une fabrication élaborée au début des années 1980 (elles étaient encore au catalogue en 2008-2009). La version Française suit de près puisqu’elle est inscrite au catalogue 1982.
D’une longueur de 236mm (ht) ces voitures originales pèsent 100 g et ont une allure très originale.
Pour ce qui concerne les ref SNCF
- La 2°cl = 4289F
- La 1°cl = 4290F
- La mixte = 4291F
- Le fourgon postal = 4293F
Je n’ai pas trouvé de ref de fourgon à bagages en marquage SNCF
Remarquons aussi que des ref avec un marquage mixte (SNCF/AL) ont été disponibles.
Les voitures sont montées sur des bogies type col de cygne mais en Allemagne il y a eu modifications lors des RG avec le montage de boites à rouleaux en lieu et place des boites à huile pour les essieux mais aussi remplacement des bogies d'origine par des Görlitz.

Mais la grande question est : est-ce que ces voitures ont roulé en France ?
La réponse est assez simple c'est oui. Elles ont roulé sur le Nord (et/ou l’Est) dès la fin des années 1940.
L’encyclopédie des voitures SNCF (édition 2004) atteste leur présence dans un très court article avec une photo d'une voiture (visiblement un fourgon à bagages transformé en voiture cinéma). Les indications complémentaires sont floues. On parle de 139 voitures mais ce chiffre englobe les voitures de banlieue (type Bastille ?), le tableau voisin donne 108 voitures (métalliques à bogies) au 1er janvier 1948. Leurs nombre et radiation sont incertains mais d'autres sources indiquent qu'elles ont bien roulé dans l'Est jusq'aux années 1970 (utilisées entre autre pour des trains de permissionnaires).

Les voitures que j'ai vues en photos sont des versions polonaises (toiture droite et chassis lisse) alors que les Roco sont des DR. Même si ce ne sont pas exactement les versions qui ont roulées à la SNCF, je dois bien avouer qu'elles sont vraiment belles et très originales.Comme elles sont bien conçues… je les ai même bricolées… venez avec moi, je vous explique.

Un des points très positifs de ces voitures est la présence de baies ouvertes. Ce qui permet de bien voir et de faire des choses intéressantes (on verra plus tard).

Démontons une caisse : il suffit de soulever la toiture en glissant préalablement l’ongle à la limite de la caisse.
On accède alors aux compartiments, il faut écarter un tout petit peu les flancs de caisse et le châssis sort tout seul ; le lest est intercalé dans un espace du châssis… votre voiture est en pièces détachées… la fête commence.
Sur le centre de la caisse en haut, la carotte d’injection du plastique gagnera à être enlevée (une simple rotation donne un résultat propre et rapide).

Ensuite, je me suis aperçu dans toutes mes ref (11 voitures tout de même), qu’en fonction des années de fabrication, elles n’avaient pas toutes d’attelages à élongation.
Mais Roco a la bonne idée de continuer à commercialiser des kits simplissimes (ref 40326) qui s’installent en 1 minute chrono. Le châssis est prévu pour, les ailes de mouettes sont même présentes.
Alors, il suffit de retirer le bogie qui au passage à une double articulation. On retire le système ancien (à droite), on positionne le système à élongation (à gauche) et on replace le bogie… c’est tout.
2 astuces sur ce changement :
1) il y a un petit trou à faire dans la pièce plastique pour passer le fil-ressort.
2) installer votre tête d’attelage avant le montage pour ne pas abimer le système par la suite mais aussi parce que les boitiers sont parfois mal ébavurés (c’est plus simple de le faire avant).


Voyez donc le résultat… ça c’est du jointif

Comme notre voiture est en petits bouts (ce n’est pas péjoratif), profitons de l’instant pour aménager l’intérieur :
La couche gris clair sur le sol n’est sûrement pas conforme mais je n’ai pas d’indications sur ce point et les revues préconisaient cette couleur il n’y a pas si longtemps.
Des sièges rouge foncé en 1° cl avec têtières blanches et des banquettes vert olive en 2° cl que du classique.
J’y ai adjoint des miroirs avec des filets…
On peut essayer de travailler les joints de portes aussi en lissant du noir et en grattant le surplus.




Continuons par un éclairage avant de remonter la bête. Il s’agit de ref prévues pour des voitures UIC Roco mais moyennant un simple retaillage, elles vont parfaitement dans les brochets.
Petit détail sympa, les trous pour passer les fils vers les bogies sont dans les toilettes de la voiture (des 2 côtés) ce qui les rend invisibles. Les toilettes sont très grandes et doivent pouvoir abriter sans souci un condensateur et un pont de diodes pour limiter les scintillements.
Les lamelles de contact frottent bien mais ne freinent pas la voiture. Un train reste donc avec un roulement très correct. Sur les UIC ça frotte de trop.




On peut donc remonter notre voiture. Mais que reste-t-il à faire ?
Une peinture sur les emmarchements en bois (donc brun) et quelques autres touches, j’ai choisi de faire les purges en rouge, et les poignées en argent. J’ai vu sur des photos réelles que les poignées sont vertes ou inox donc les 2 sont vraisemblables. J’ai terminé par une patine des bogies que l’on voit sur les 2 fourgons attelés plus haut.


Alors, il reste peut-être encore un truc à faire… c’est installer des personnages… le résultat est super surtout avec les « coucous à la fenêtre » et les éclairages sur des aménagements colorés.



Voilà, j’ai encore plein de voitures à faire et à mettre d’autres personnages… pas mal de boulot en perspective mais vous avez déjà une idée du résultat final.
Alors lancez-vous et bricolez bien

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×