Patine des isothermes

bonjour

Aujourd'hui, un petit tour de main très simple pour donner un peu de réalisme.

Je ne suis pas le meilleur du monde en la matière et je n'ai pas d'aérographe mais on va essayer de donner un effet sympa.

Mes victimes: des wagons isothermes Roco. Ne confondons pas réfrigérant et isotherme. L'un produit son froid, l'autre le conserve; c'est un peu comme si vous confondiez votre frigo et votre glacière.

Renseignements pris, ces versions anciennes ne correspondent pas à grand chose de réel. Le modèle réduit version SNCF est sorti en 1982 sur une base ancienne. Les doutes sur l'existence de ce wagon à la SNCF ont abouti à la conclusion qu'il était possible que des wagons aient été intégrés à des parcs privés (M Millet) au titre de prise de guerre dans les années 50. Même à sa sortie, le wagon a été critiqué en raison de sa simplicité. A l'époque, le prix de 48 Frcs (7 €) restait raisonnable.

Le plus ressemblant est celui-ci (photo R Pichon) qui diffère par les renforts de caisse mais aussi la toiture argent sans aérateurs et un long marchepied.

Résultat de recherche d'images pour "wagon isothermes"

Les wagons Roco sont pourtant sympa et abordables ce qui ne gâche rien (actuellement en 2018, ils sont commercialisés avec un marquage STEF au prix de 14 €: c'est une réédition des années 80). Ils font très bien dans une rame RO d'époque 3 ou 4.

Le souci est qu'ils sont très... blancs. J'en ai deux versions: une sans marquage et l'autre avec

Je vais aussi me pencher (tant qu'on y est) sur un isotherme plus moderne. Il est conforme aux modèles réels; il est sorti au début des années 80 (à 75 frcs: 10€)

La patine est très simple mais il faut savoir que sur ce genre de wagons, il ne faut pas employer de noir. Alors, je me cantonne à de la "terre ombrée" mate de chez L&B appliquée au pinceau.

C'est une acrylique qui permet de revenir en arrière si besoin.

Méthode: On a besoin de très peu de peinture et de beaucoup d'eau. Mon pinceau est trempé dans l'eau puis la peinture, et on étale et dilue au max en remettant de l'eau. Les pigments se répartissent dans les interstices et vers le bas. Ne pas trop charger.

Astuce 1: le châssis: il est noir et la peinture prend mal. Il faut charger un peu

Astuce 2: la caisse: comme décrit, la peinture doit se mettre de haut pour la diluer et la tirer vers le bas, on attrape assez vite le coup. Si le mélange peinture/eau mousse, c'est bon signe surtout sur les reliefs (comme les boites d'essieux et lames de ressort). Petite astuce en plus: j'ai séparé les toitures des caisses (il suffit de soulever): ce qui permet de tenir la caisse dans les doigts en faisant une pince par l'intérieur. Au remontage, j'ai glissé une goutte de colle vinylique à chaque extrémité pour maintenir l'ensemble.

Astuce 3: la toiture: c'est le plus délicat car le plastique est très lisse et l'eau n'adhère pas... Cela fait des ruissellements pas beaux. Il faut simplement passer un chiffon avec un peu d'acétone: cela va attaquer le plastique et le rendre un peu poreux, ainsi la peinture va accrocher mieux. 

Et hop, le résultat. Nos wagons sont patinés mais pas trop (c'est le point à maitriser). Un joli effet tant en ligne que statique.

Bricolez bien

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×