Un arceau de tender

Après discussion avec mon ami FrançoisD, je me suis renseigné sur les arceaux de tender. Nombre de locos à vapeur à tender se sont vues équipées de gabarits.

Ces arceaux avaient une double destination: d'abord indiquer les limites de gabarit en ligne ainsi chaque agent (en particuliers les chauffeurs) savaient que dépasser cette limite, leur vie était en danger (une plaque "danger" était souvent apposée)... c'est bête de raccrocher la tête sous un pont ou un tunnel. Sur la documentation consultée, je me suis rendu compte que la taille du tender n'influait en rien sur l'absence ou la présence de ces arceaux mais aussi que sur les photos les plus anciennes, on ne voyait pas ces arceaux (il y avait pourtant déjà des tunnels); j'en déduis qu'ils ont été apposés lorsque la loco risquait de rouler sous des parties électrifiées (électrification commencée dans les années 1920, je le rappelle). J'ai remarqué que certains types de tender n'en ont jamais eu comme les tenders des 231 PLM, les tenders unifiés (34 à 38P issus de modèles Nord) et bien sûr ceux des 141R.

On se souvient aussi de la fameuse scène du film de Robert Lamoureux "On a retrouvé la 7° Compagnie" où les 3 lascars tentent une ultime évasion sur une 140C (qui eu pour ce film sa dernière sortie en chauffe) cachés sous la bâche du tender tendue par ce fameux arceau. Les bâches protégeaient ainsi le charbon des intempéries évitant qu'il ne soit trempé lors des averses.

Certains fabricants de trains ont représenté cet arceau. On pense bien sûr aux 140C de jouef ou de Liliput (ici les deux locos en cours de transformation)

Chaque compagnie avait une forme spécifique. Sur les locos de l'Est, les arceaux sont très minces et possèdent des coins de renfort très difficiles à rendre en modélisme. Une plaque "danger" sommitale est installée de manière à être lue depuis le tablier de la machine. Les renforts verticaux existent mais ne sont pas systématiques sur les locos de l'Est (pour les autres compagnies, je n'ai pas cherché).

Alors voyant les arceaux bricolés par mon ami François D, je me suis dit que je pourrais m'y essayer.

Ayant des chutes de laiton, j'aimerai tenter le coup. François m'a gentiment donné les cotes et je me suis mis au travail. J'ai d'abord repris le dessin de François à l'échelle 1.

Puis découpage du laiton dans des chutes d'un kit. On est sur du 2 mm maxi.

La forme est reprise sur le dessin. Le laiton est travaillé de champ en entamant les angles avec un minidisque. J'ai préparé toutes les pièces (y compris les renforts verticaux et la plaque où devrait figurer "Danger").

Un petit coup de soudure bien propre pour tout fixer et combler les angles (les soudures sont poncées au minidisque), on raccourcit pour tout mettre à niveau et zou.

 

On voit ce que ça donne sur une 040D pour les ajustements... ayant déjà mis du vrai charbon sur le tender, j'ai pensé à une autre disposition que celle de François sachant qu'au fond il n'y a pas de règle pour les renforts (pas présents à chaque fois même sur des locos de type identique).

Un peu de peinture noire mate et on peut coller... sympa et ça ne m'a pris d'une heure environ pour tout faire.

Bricolez bien.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×