bow string

Bonjour ami modéliste

Aujourd'hui un bow string !

????

NON pas un beau string mais un bow string...Le modéliste n'est pas bilingue ? Alors bow c'est l'arc et string la corde...une corde d'arc ? 

 

 

Excusez-moi mais ça n'a encore aucun rapport avec le modélisme ou même le train.

Eh bien si, c'est le nom générique pour les ponts en arc de cercle comme celui-ci à  Malzéville (agglomération de Nancy).

Il en existe de toutes tailles. Du petit modèle comme à l'image à des gigantesques avec répétition des arcs. Ils existent en métal ou en béton.

Côté modélisme, ces ponts sont courants chez les fabricants. Les modèles en treillis métal sont classiques mais il existe aussi des versions béton (chez Région et Compagnies). Mais je me heurtais à deux soucis, le premier est le prix, le second la taille car rien dans le commerce ne correspondait à la dimension nécessaire. J'avais beaucoup trop court, donc en acheter deux, ou trop cher. Alors pourquoi pas le faire soit même? Pour vous donner une idée, rien que de la récup sauf les barrières. Coût total pour moi: 18 euros.

 

 

Commençons par l'espace. L'idée est de prolonger le pont en bas à gauche en chevauchant les 3 voies vers le fonds de décor.

J'ai réalisé le tablier avec un fond de boite en bois...vous savez les caisses de dégustation de bières que l'on voit aux fêtes...bonne idée cadeau pour le modélisme bien sûr. Les piliers en polystyrène me permettent de caler hauteur et position. Longueur de l'objet +/- 50 cm.

Dans une grande feuille de carton, je dessine mes arcs. L'astuce (on la voit en bas) est de prendre un grand plat de cuisine qui me sert à tracer l'arc bien régulièrement. Le reste c'est de la simple géométrie.

Passons au découpage, c'est long et fastidieux. Malgré mes soins, il y a quelques ratages dans la régularité. C'est assez peu visible au final.

Passons au dessous du tablier. Un vieil égouttoir à vaisselle en bois me donne de magnifiques renforts. Un découpage à la fois précis et rigoureux donne un résultat excellent. Une bonne peinture (gris soutenu) et c'est idéal.

Passons à l'assemblage. Il va se faire en deux temps. 

D'abord, réalisation des trottoirs en carton plume. Peinture grise pour l'essentiel, le bord est marqué puis "éplucher" après séchage afin de faire ressortir les bordures.

Les arcs étant peints (au petit rouleau) avec la même nuance que le tablier, Je viens habiller les extrémités avec une chute de carton blanc. Puis je colle mes barrières (modèles Architecture & Passion) en les laissant brutes. Une fois séchées, je positionne mes trottoirs en repérant les pattes de la barrière pour évider la place nécessaire. Enfin, collage des trottoirs à angle droit.

Le tout est collé sur le tablier (c'est le plus complexe) en intercalant ma chaussée (en émeri). En partie sommitale, un renfort vient tenir l'arche (ce n'est pas indispensable mais courant sur de grands modèles).

Reste à faire un recouvrement des joints extérieurs. Une chute de canson de couleur (ici rose) et ça surligne l'ensemble. Une petite touche de flocage ici et là laisse supposer l'ancienneté du pont. Un peu de terre à décor vient parachever le visuel.

Sur un des côtés, une tige ancrée dans le tablier nous laisse penser à des conduites urbaines. C'est très courant. Elle est positionnée sur les renforts du tablier avec du fil dénudé et torsadé

L'effet me plait bien

Reste à faire les culées...c'est parti.

On repère bien ses dimensions et voici la première

Structure en carton plume, le reste est une feuille de décor brique d'origine Noch avec des pierres bordières en canson et quelques bandes de gris pour le béton.

l'autre est plus technique, plus grande mais aussi en biais

Le voilà enfin en place et il me plait bien.

Mais il a fallut changer l'axe de la route et il n'est plus en face de l'autre pont donc il va falloir arranger une route réaliste entre les deux, même s'il n'y a pas beaucoup de place.

 

×