les 14000 et 14100

Un petit dossier test sur de grosses locos destinées aux trains de minerais à l'époque glorieuse de la sidérurgie du nord et de l'est.

Modèle réel :

Pays : France
Compagnie : SNCF
Utilisation : marchandises lourds type minéralier
Années de mise en service : 1955-1959 (1954-57 pour les 14100)
Nombre d’exemplaires : 20 (14000) + 102 (14100)

Radiées: 1981 (pour les 14000) et  de 1984 à 1997 (pour les 14100)

Dimensions / poids : 18.9 m / 125 t (126 t pour les 14100)
Autres caractéristiques : empattement 14.18m / entraxe bogies 9.51 m / largeur 2.97 m (2.9 pour les 14100)/ hauteur toiture 3.69 m / diamètre des roues 1.10 m / rayon d’inscription en courbe 120 m / 2 pantos de type MT
Puissance / vitesse : 2640 KW (3500 cv) / 60 km/h / effort à la jante 22469 daN. Masse adhérente 123200 k
Type : CC
Dépôts directeurs : Lens (14000)/ Thionville (60 machines) et Mohon (42 machines) pour les 14100

Surnom : « fer à repasser », on trouve parfois « Valenciennes Thionville »…appellations données aussi aux 12000/13000.
Attention, ce ne sont pas des « crocodiles » surnom qui correspond à des loco Suisses-Allemandes articulées

Les 14000 ont posé pas mal de soucis au niveau des moteurs. Ce sont les 14100 qui ont le plus donné satisfaction. Toutefois, elles furent assez vite condamnées car les transports liés strictement à la sidérurgie ont fortement baissé à partir des années 80 et surtout leur faible vitesse était incompatible avec les nouveaux impératifs du transport marchandise (pas encore appelé « fret »). Les 14000 ont été retirées du service en 1981 (les meilleures affichaient 1.5 million de km). Je me souviens encore avoir vu en ligne des 14100 à Metz vers 1986. Elles furent retirées du service entre 1984 et 97 (?) d’après Wikipédia mais l’étalement me parait bizarre. La 14018 est visible à la cité du train à Mulhouse (livrée d’origine bleue) et une est en décoration sur le parking d’un supermarché à Conflans (la 14161) et une à Petite Roselle au Musée de la Mine (la 14183)

En théorie, on reconnaît les 14000 à leurs pontons longs et les 14100 aux courts. Mais il apparaît sur les photos SNCF que les 14001 et 14002 ont eu des pontons courts à leur mise en service. De même, les 14100 étaient pourvues d’un ventilateur sur le côté qui a été obturé en 58-60

Modèle réduit

Marque : Lima

(à noter que Locostyl et Lematec ont aussi sorti la Loco à des prix conformes à leur production de luxe environ 1200 euros)
Référence: de nombreuses versions sont sorties sur différentes années et je n’ai pas toute la doc pour donner les ref exactes… en voici quelques unes


208169 : 14166 bleue (ventilateur gravé = très beau)
208170 : 14129 verte faces jaunes avec feux rouges factices
208169 : 14144 verte (boites d’essieux modifiées = moins creuses) + bandages d’adhérence...il me semble que les modèles furent équipés d'attelages nem à partir de cette ref en lieu et place du timon rigide.
208387 : 14018 bleue (2 tons)
208388 : 14009 verte 4 feux
208389 : 14003 verte (1993)

Courant continu/alternatif: continu
Echelle: HO
Version: origine et GRG
Année de fabrication: 1985 pour les premiers modèles puis 93
Eclairage: réversible blanc (pas de rouge)

Type de moteur/mécanique : moteur central avec volant d’inertie sur châssis métal (caisse plastique)
Entraînement: cardan + pignons droits toutes roues motrices prises de courant. Les premières versions n’avaient pas de bandages d’adhérence mais elles sont très puissantes et progressives (pas de soucis de traction)
Digital/Analogique : analogique

Attention, la loco est étroite et la cabine déjà pleine, je n’ai aucune idée de la possibilité de la digitalisation ( le démontage se fait en retirant les tampons et 4 vis sous caisse)
Marque et type de décodeur : X

photo RMF

Dimensions/Poids: 217 mm (les autres cotes sont à l’échelle sauf le diamètre des roues 11.4 au lieu de 12.6 au 1/87) pour 310 g
Démarrage à vide : 1.5V (130mA) / en charge 2V (210mA
Intensité max sous 12 V : 320 mA
Ralenti : 0.9cm/s (1km/h)
Vitesse max sous 12 V : 64 cm/s (200km/h): c'est bien trop rapide, il ne faut pas les faire rouler à fond (rappel vitesse max réelle 60 km/h)
Effort au crochet en palier : 60 g
Attelage: crochet simple puis boucle sur boîtier Nem sans élongation
Prix : 500 frcs (75 euros) en 1985, les versions 1993 = 900 francs (140 euros)… auj sur ebay 150 euros

Expérience  : Les 14000/14100 Lima sont déjà des modèles anciens mais il convient de dire qu’ils ont encore beaucoup d’allure.
Dans le détail, certains pourraient être choqués par l’aspect massif des bogies, ils sont parfaitement conformes (les premières fabrications présentaient des boites d’essieux creuses puis le moule a été modifié pour les bomber). Le seul détail serait l’aspect un peu « haut sur patte » de la loco mais les cotes relevées montrent que Lima est à 43 mm (du toit au rail) et la cote 1/87 est de 42.5 mm (ce qui est donc très bon)
Il faut monter les mains montoirs des extrémités, ce n’est pas difficile mais elles sont un peu fragiles.
La cabine est occupée par une plaquette électronique qui se voit un peu (c’est minime).
Enfin, pour la toiture, les pantos sont corrects (bien que les palettes soient grosses) et ils sont fonctionnels moyennant une vis en toiture. Il est dommage que l’avertisseur sonore soit issu de moulage ainsi que les mains courantes mais dans l’ensemble le modèle est bien gravé
Le fonctionnement est impeccable même pour les locos sans bandage d’adhérence. La loco est progressive et possède un très bon empattement électrique. La mécanique est un peu plus bruyante que les standards actuels mais les locos sont âgées (les premières sont de 1985) et le tout reste dans le domaine du tout à fait acceptable.
Elles ont beaucoup d’allure sur les trains de marchandises ou de minerais (y compris avec des wagons torpille de fonte)
Un modèle sympa que l’on trouve encore souvent dans les bourses.



 

 Une réédition est sortie par Hornby Jouef en 2014...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×