Les 17000

La Loco réelle:

Les BB 17000 sont des locomotives électriques mono-courant 25 kV de la SNCF mises en service à partir 1966 sur la ligne Paris - Le Havre.  Elles assurent à la fin des années 2000 divers services voyageurs et fret, essentiellement sur le réseau Transilien. Mais aussi les manœuvres en gare de Paris-Est où elles ont remplacées les 16500 (bruyantes et radiées) qui elles mêmes avaient remplacées les polluantes 63000 diesel.

Pays: France

Compagnie: SNCF

Utilisation: Voyageurs  essentiellement banlieue / fret / manœuvre en fin de carrière

Année de mise en service: de 1965 à 68 (par Alsthom… encore avec le « h »)

Nombre d’exemplaires: 105

Dimensions / poids: 14.8 m pour 78 tonnes

Autres caractéristiques: Il existe en fait deux sous-séries de cette loco plus un porto particulier

17001 à 17037 : 14.8 m pour 78 tonnes

17038 à 17105 : un peu plus longues (14,94 m) même masse

17005 : machine détruite et reconstruite sur un châssis de danseuse cab longue. Elle possèdait donc un capot allongé, du coup elle est plus longue et plus lourde (15,57 m avec 79t). Cela lui donnait un drôle d’air (elle a été radiée).

Puissance / vitesse: 2940 kW (4000 cv) ; 90 à 140 km/h suivant la position du réducteur.

Livrées: verte filets blancs ; béton avec bandes oranges (soit en gardant le macaron et les ailes en frontal oui une bande de visibilité), Ile de France, En Voyage, (pas de déco fret à ma connaissance)

Dépôts directeurs: Achères, La Villette, La chapelle

Radiées: à partir de 2007 (reste 45 machines en été 2015)

Surnom: Danseuses comme toutes les locos de même type (16500 / 8500 / 25500). L'appellation « danseuses » provient de la mauvaise stabilité des locomotives (très faible empattement des bogies : 1.60m avec des roues de 1.10m) qui ont tendance à prendre un mouvement de lacet ce qui entraîne des oscillations de la caisse. Leur suspension de plaques de friction en acier les rend très bruyantes dans les courbes.

 

Modèle réduit

Marque : Jouef
Référence : 8354  (n° machine 17029)
Courant continu/alternatif : continu
Echelle : HO
Année de fabrication : de 1976 à 1985
Type de moteur/mécanique : moteur M40
Entraînement : support moteur en diagonal sur bogie avec vis sans fin
Digital/Analogique : analogique
Marque et type de décodeur : X
Dimensions/Poids : 170 mm pour 220 grs

Inscription en courbe : passe sur du 385 mm
Attelage : crochets simples
Prix : 60€ pour une loco d’occasion en bon état avec boite.

Afficher l'image d'origine

(photo passion-train overblog)

Expérience :

Je n'ai pas directement cette locomotive mais sa jumelle la 25531 et deux 16500 qui possèdent les mêmes châssis et motorisation (mêmes si la gravure de ces dernières et le détaillage sont plus poussés). Que dire ? Que cette loco est assez sympathique même si aujourd'hui la gravure et les finitions sont dépassées de loin. La toiture n'est pas assez détaillée et porte des pantos Jouef incorrects (mais robustes). Les vitres sont en retrait mais les rambardes rapportées apportaient un plus à l'époque. Les gros crochets simplifiés (sans boucles) fonctionnent assez bien tant en tire qu'en pousse. Enfin, sur le plan du fonctionnement, la loco est assez silencieuse et souple mais manque de puissance (comme toutes les jouef). Le plus gênant étant son très court empattement électrique qui pose problème sur les appareils de voie (cœur d'aiguille même polarisé si on arrive trop lentement) et les saletés sur les voies qui plantent la machine dont l'inertie est quasi inexistante. La loco une fois lancée sur des rails propres permet de faire de petits trains sympathiques.

Soyons honnêtes, c’est une loco dépassée.

A noter que Jouef a sorti à partir de 1997 un modèle de 17000 sur base Lima portant la ref 837100 en déco IDF avec châssis zamac, éclairage inversé, moteur 12 volts, transmission par vis sans fin, 8 roues motrices, longueur : 171 mm, attelages boîtier NEM. Cette ref a disparu en 2003 ou 2004.

 

Modèle réduit

Marque : Lima
Référence : 208439 (n° 17047 : version béton), 208392 (n° 17041 : verte à bandes blanches)
Courant continu/alternatif : continu
Echelle : HO
Année de fabrication : débuts des années 90 : la loco est au catalogue Lima en vert en 1994 : elle n’est pas identifiée comme nouveauté mais en 1995, la loco apparait dans sa version béton (donc nouvelle) sans mention « new ». Les 8500 et 25500 de la marque suivent le même schéma. Les deux déco cohabitent en 1995-96.
Type de moteur/mécanique : moteur central sans volant d’inertie
Entraînement : cascade d’engrenages
Digital/Analogique : analogique
Marque et type de décodeur : X
Dimensions/Poids : 167 mm pour 420 grs

Inscription en courbe : sans souci sur du 472 mm
Attelage : boucle norme Nem sur timon sans élongation
Prix : 115 euros environ pour un  modèle en bon état.

Expérience :

Dans un RMF de 1993 (n°391), Bernard Ciry annonçait que le modèle était très réussi sur les plans mécanique et esthétique ; même s’il offrait un article de détaillage portant sur la ligne de toiture mais aussi des détails de châssis. Le même en 2013, à la sortie des nouvelles jouef, nous disait que les Lima étaient à mettre au clou.

Retour donc avec les yeux de l’époque, on peut reconnaitre que cette loco présente un vrai progrès chez Lima en tant que modèle. Elle a de bonnes proportions et une gravure tout à fait acceptable bien qu’un peu dépassée aujourd’hui. Elle a des qualités mécaniques et une prise de courant très correctes. Un souci lié aux modèles de l’époque est l’encrassement des essieux (comme sur les 67400 des mêmes années) du à une oxydation du métal par étincelage est accumulation des micropoussières. Toutefois, un roulage régulier limite le problème. La loco est puissante mais un peu bruyante.

La loco garde donc un bon niveau encore actuellement et il est bien rare d’en voir en occasion (quelques soit les « danseuses » Lima recherchées).

 

Modèle réduit

Marque : Piko
Références : 96502 + 96503 (2 immatriculations idf), 96500 (verte), 96509 et 96510 (2 immatriculations béton). Toutes les ref augmentées de la lettre « S » sont des versions digitales sonorisées.

Piko a sorti toute sortes de danseuses (8500 et 25500 en cab coutes et cab longues mais elles sont hors du sujet proposé)
Courant continu/alternatif : continu
Echelle : HO
Version : idf
Année de fabrication : 2010
Type de moteur/mécanique : moteur central avec volant d’inertie
Entraînement : cascade d’engrenages
Digital/Analogique : analogique
Marque et type de décodeur : X
Dimensions/Poids : 350 grs

Inscription en courbe : sans souci sur du 472 mm
Attelage : boucle norme Nem sur timon trop long
Prix : environ 120 € mais de super promo ont existé avec des loco à moins de 60 €. On en trouve régulièrement aux environ de 80 € en analogique (et 100 € en digital)

Expérience :

Piko avait frappé fort avec 4 modèles de locos modernes (67400 / 66000/ 26000 et danseuses) + 1 de vapeur (040D) en présentant des locos simplifiées mais possédant une motorisation moderne et robuste. Le gros reproche général est l’exagération de la longueur du timon d’attelage.

Ces locos eurent pas mal de succès auprès des modélistes (amateurs et club). On en voit beaucoup un peu partout. Les détails sont simplifiés comme la gravure des mains-courantes rappelant les grandes marques il y a 30 ans. Toutefois, le prix serré et les nombreuses variantes ont débouché sur un succès que Piko a (à mon sens) mal géré en inondant le marché de modèles y compris digitaux. Du coup, après plusieurs années, on trouve encore ces locos mais avec des promotions très attrayantes.

Le fonctionnement est très doux et silencieux mais les pièces de transmission sont assez légères, comment vieilliront ces locos (remarques que l’on peut faire pour tous les modèles).

On aura intérêt à retravailler un peu la toiture en passant du gris sur les panto (du doré sur l’archet) et salir les passerelles pour leur donner du relief (je vais m'y atteler). Ainsi que les bogies.

 

Modèle réduit

Marque : Jouef (hornby-jouef)
Référence : HJ 2076
Courant continu/alternatif : continu
Echelle : HO
Version : origine mais il existe d’autres décos (En Voyage ref : HJ 2021)
Année de fabrication : 2012
Type de moteur/mécanique : moteur central sans volant d’inertie sur châssis zamac
Entraînement : engrenages et vis sans fin
Digital/Analogique : analogique
Marque et type de décodeur : X
Dimensions/Poids : 171 mm pour 380 grs

Inscription en courbe : sans souci sur du 472 mm
Attelage: boucle nem sur boitier avec élongation. Une face totalement détaillée avec possibilité de démontage et de pose de boucle.
Prix : 205 € à leur sortie mais avec des promos à moins de 120€ fin 2015

Expérience :

Même si à sa sortie, la loco a été un peu décriée en particulier sur la délimitation des fanaux ou sur des teintes un peu sombres (bien qu’exactes, elles doivent être éclaircies au 1/87), la loco est fine et le fonctionnement tout à fait satisfaisant. Jouef a sorti des variantes de 17000 et 8500 en attendant d’autres versions tant en déco que des fameuses « danseuses » en cabine longue. A noter que la version en couleur d’origine (celle présentée) comporte une traverse de tamponnement arrondie… ce qui est exact, les autres modèles ont une traverse anguleuse.

Le châssis (même s’il est nouveau) est le même que le Lima mais intègre l’élongation et quelques détails supplémentaires.

Certaines pièces fragiles comme les marchepieds font l’objet de pièces complémentaires dans la boite de la loco. De nombreux détails (surtout sous caisse et en toiture) sont finement rapportés et conforment aux différents modèles reproduits.

Une surprise est constituée par la toiture qui est juste posée. Si l’on comprend l’utilité pour digitaliser sans souci et sans démontage dommageable, le système ne tient pas du tout. Une petite goutte de colle (vinylique) est intéressante pour maintenir la toiture et ainsi sécuriser les manipulations.

Les marquages (immatriculation latérale et macaron) me semblent manquer de relief mais il faut dire qu’au 1/87 le relief ne doit pas être très visible. La question qui me taraude est le choix du numéro de la loco : la 17029 : c'est-à-dire la même qu’en 1976…pourquoi ? Pour jouer sur la nostalgie d’un amateur qui reprendrait la loco de ses débuts en version moderne, ou par paresse industrielle (ce qui est ridicule quand on a la police de caractère), on peut aussi inverser 2 chiffres ou les doubler.

C’est assez étonnant d’avoir choisi cette immatriculation, n’ayant pas eu la première 17029, je n’y vois pas d’inconvénient.

Pour autant, les versions les plus répandues comme IDF n’ont pas encore été proposées, ni annoncées en nouveautés futures. La loco aurait-elle été boudée… pour cette immatriculation, c’est certain au vu les prix en promo, l’obligation de liquidation des stocks explique sans doute la baisse des prix de près de 50% sur cette loco particulière. Une très bonne affaire donc !

J’espère que ce dossier vous a plu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site