l'inauguration

Bonjour,

J'ai fouillé dans mes cartons et j'ai retrouvé pour vous un épisode sympa: Nous voici donc aujourd’hui à remonter le temps… au temps de l’inauguration de la ligne de Mittel.
Quelques photos récupérées dans une vieille malle nous permettent de revivre cette époque, merci Nicéphore Niepce (inventeur de la photographie). Ambiance !

Le quai de l’embarcadère (comme on disait) est noir de monde en attendant de pouvoir monter à bord de ce train dont tout le monde parle. La branche de cette ligne est inaugurée en juin 1870 par l’empereur Napoléon III en personne dont le train passe pour aller au terminus. Il nous salue avec l’impératrice Eugénie.


- C’est toujours pareil… nous, on poirote sous le soleil pendant que les huiles nous passent sous le nez. Nous aussi, on veut prendre le train, goûter à l’ivresse de la vitesse, rouler à 25km/h.


- Il roule en 3° classe ?
- mais non idiot, c’est son chiffre : Napoléon 3
Maintenant, on peut y aller… tout le monde veut une place, on se bouscule. C’est l’attraction.


Voici même le comte A. Rebourg qui a fait le déplacement pour voir cette machine soufflante et fumante.


- Mais comment voulez-vous que les dames arrivent à monter !

Pouf « dames seules » !!! Je préférerai être aidée pour grimper dans cette diligence.


-Maman, je suis dans le chariot avec mon chapeau, maman regarde !


Mon ancêtre n’a que 10 ans et il se faufile entre les notables. Il pique des conversations comme celle du curieux et sceptique docteur Gérard Mentor qui parle avec le notaire. Le docteur est connu pour ses jugements pertinents mais aussi sa mauvaise foi:
- Bonjour docteur, je suis surpris de vous voir ici.
- Je ne voulais pas rater ça… vérifier de mes yeux cette folie. Quand je pense aux sommes englouties par ce gadget. Le monde devient fou !
- Vous n’y croyez pas !
- Absolument, le chemin de fer n’a aucun avenir. Faites-moi confiance. Vous allez voir, la vitesse est néfaste.
- Pourtant, on peut rouler à 60 à l’heure, je l’ai lu dans le journal.
- Fadaises : il ne faut pas croire les journalistes, ils disent n’importent quoi. A cette vitesse, on ne peut plus respirer.
- Mais à cheval au galop?
- Ce n’est pas pareil, parce qu’à cheval ça ne dure pas aussi longtemps, il n’y a pas de tunnel et surtout le corps de l’animal et de l’homme sont en cohérence.
- Mais pourquoi vous êtes venu alors ?
- Pour être sûr que ça ne fonctionne pas !
- Et les travaux, la venue de l’empereur ?
- C’est pour son prestige ! dès qu’il sera parti, on laissera tomber tout ça mais c’est pas demain la veille qu’il s’en va. Il est encore là pour de nombreuses années.
- Vous ne l’aimez pas beaucoup !
- Non, c’est vrai.
- Mais je vous ai entendu crier « vive l’empereur » toute à l’heure.
- C’est parce qu’on ne peut pas faire autrement, moi, je vous le dis, on retrouvera un roi d'ici peu: faites-moi confiance. Avec un monarque, fini le train et autres balivernes enfin des choses sûres. L’électricité, le train et pourquoi pas des machines volantes… tout ça n’apportera que du malheur !
- Moi je pense que le chemin de fer c’est bien pour la paix des peuples, on peut se déplacer plus vite, ça évite les conflits.
- Ce sont les armées qui se déplaceront plus vite et c’est bien sur ce seul point que je vous rejoins… si les armées se déplacent plus vite, les pays seront plus prudents. C’est un gage de Paix, ça au moins c'est sûr, faites-moi confiance.
- Souriez docteur, vous êtes sur la photo…
- Quoi ? Non mais ça ne va pas… je n’ai pas eu le temps de poser !

Je me permets un aparté contemporain : on voit que notre ami le docteur Gérard Mentor a des idées très claires sur l’avenir technologique et politique du pays.

- excusez-moi
- Mais où allez-vous docteur?
- Je vais saluer Monsieur le curé mais gardez moi une place.


- Mais vous… vous condamnez le chemin de fer !
- Je reviens pour vérifier mes théories... mes certitudes. Je vous dis, le train dans 10 ans on n’en parle plus.

Indifférent aux propos du docteur Gérard Mentor, mon ancêtre rêve devant ces monstres fumants…il réalisera son rêve en partie puisqu’il rentrera à la compagnie de l’Est mais comme serre-freins.


Pour ceux qui connaissent, il s’agit du grand-père de Papy Milou

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×