Moderniser une Z2 Jouef

« Zen pour Z 2 »

A l'heure où Piko nous annonce la production en série limitée de nouvelles Z2, il faut bien admettre que ces automotrices omniprésentes sur le territoire depuis des lustres n'avaient pas fait l'objet de reproduction mis à part Jouef de 1984 à 94 (ref 862200). Cette belle automotrice version bicourant (Z9500) est assez recherchée par les amateurs. Les prix oscillent entre 100 et 170 €.

JMF nous entraine avec lui dans la remise à niveau de cet engin avec la digitalisation de la Z2 Jouef. Suivons son récit !!

Acquise en 1985, ma Z 2 bi-courant Z 9509 a fait l'objet de plusieurs améliorations successives : prises de courant supplémentaires, recâblage, leds blanches et rouges inversées sur la motrice et la remorque à la place des ampoules d'origine, pantographes Sommerfeldt fonctionnels avec inverseur rail / pantos, tout cela en analogique.

L'arrivée du numérique et la continuation de la digitalisation de certains matériels (anciens ou récents) m'a incité à tenter l'aventure sur d'autres engins JOUEF (comme sur ma CC 7107 JOUEF - http://lereseaudepsx.emonsite.com/pages/la-rubrique-de-j-m-f/digitaliser-une-vieille-jouef.html et suivants).

Le modèle :

Pour l'époque (1984), les caisses de bonne gravure, les aménagements intérieurs, les détails à monter, la livrée étaient une réussite. Unique modèle de Z 2 , jusqu'à maintenant sur le marché, ce matériel était comme tout le matériel moteur JOUEF d'alors. Il péchait par une motorisation et un empattement électrique vraiment insuffisants. C'était vraiment le talon d'Achille de la marque, malgré l'affect que l'on pouvait avoir pour elle, et même si elle qui réalisait des modèles SNCF non reproduits par les autres fabricants.

J'ai donc alors très vite ajouté un captage de courant supplémentaire sur la remorque relié à la motrice par deux contacts de petits connecteurs tulipes; les tous petits micro-connecteurs n'existant pas. Si j'avais pu trouver un second modèle de Z 2, j'aurais transformé cette dernière en Z 2 mono-courant 1500 V continu, comme quelques unes qui circulent encore sous d'autres livrées dans ma région Sud-Ouest. La remorque ne serait pas alors équipée du second pantographe. Mais ce modèle est difficle à trouver à des prix raisonnables.

Le processus :

Si j'ai sous-titré « Zen pour Z 2 », c'est que cela a été bien plus difficile que ce que je ne pensais:  Longues réflexions, changements de tactiques, difficultés pour le placement des composants, donc périodes de repos zen.

Donc, planning du travail à faire :

– décâblage total ;

– utilisation de plaques de circuits imprimés à bandes pour la répartition des connexions;

– rubans à leds à la place des éclairages diffusant à ampoules ;

– 2 petits circuits imprimés pour les feux d'extrémité comportant chacun 2 leds blanches 3 mm en série et 2 leds rouges 1,8 mm en série mais en inverse à encliqueter sur les panneaux rouges d'extrémité, à la place des diffuseurs transparents originels. Le corps des leds et la face interne des panneaux sont peints en noir mat pour limiter la diffusion interne de la lumière.

– câbles très fins utilisés pour les décodeurs ;

– micro-connecteurs à 2 contacts pour toutes les liaisons châssis / caisses et un à 6 contacts pour la liaison entre les deux éléments par les portes d'intercirculation ;

– décoration des aménagements intérieurs en s'inspirant de photos du matériel réel, dans le but d'y coller des personnages ;

– collage des composants par adhésif double face la plupart au plafond des caisses;

– Bien réfléchir aux séquences de soudure des câbles sur les composants afin d'éviter le plus possible les soudures in situ dans la caisse (risques de gestes maladroits sur une caisse en plastique).

– Utiliser un décodeur de qualité possédant une 9è sortie, soit un câble violet non connecté à la prise NEM, et qui correspond à l'utilisation AUXiliaire 2 (AUX 1 est le câble vert, contact 3).

– Pour s'y retrouver dans ces connexions, il est indispensable de respecter les rapports couleurs des câbles / contacts NEM, se reporter auprès des notices du MOROP, et aussi dans le manuel d'utilisation ESU pour les décodeurs ; tous ces documents sont en ligne.

– L'exception obligée est de faire correspondre les couleurs des câbles du  microconnecteur à 6 contacts à celles des normes NEM (voir annexe). En outre, il faut éviter absolument toute inversion de couleur quand on connecte la fiche et la prise à 6 contacts (s'aider de pinces à becs ou brucelles), sinon dès la mise sous tension : court-circuit et destruction quasi assurée du décodeur (35€ en fumée !).

Chapitre 1 : travaux préparatoires

La Z 2 complète

Suppression des emplacements de l'éclairage à ampoules

Travaux sur le châssis de la remorque

Les aménagements avant décoration

Décoration des aménagements

Peinture en noir des leds et des panneaux

Installation d'un c. imp. à leds

Dessous des châssis

Chapitre 2 : études et préfigurations

Préfiguration de l'éclairage de la remorque

Préfiguration de l'éclairage de la motrice

Etude pour le décodeur

Etude du câblage pour le décodeur

Chapitre 3 : travaux sur la motrice

Bogie capteur de la motrice

Implantation du décodeur

Câblage du connecteur 6 contacts de la motrice

Implantation du décodeur (détails)

Connexions du moteur

La motrice : ensemble

Chapitre 4 : travaux sur la remorque

Bogies capteurs complémentaires de la remorque

Captage de la remorque : sortie connexions

Les feux sur la remorque

Câblage du micro-connecteur à 6 contacts sur la remorque

La remorque : ensemble

Chapitre 5 : Au final

La liaison électrique entre les deux éléments (voir texte concernant les précautions)

La Z 2 éclairée

L'attelage fonctionnel

La motrice

La remorque

La remorque éclairée

La motrice éclairée

Je joins en annexes des schémas et tableaux techniques.

Conclusion :

Des divers travaux que j'ai réalisés sur du matériel ancien, ce fut le plus complexe et le plus long à ce jour. Mais il est vraiment agréable de commander cette automotrice en numérique, car en réglant bien le décodeur: les ralentis avec ce moteur d'origine sont quand même bons (mais le « bruit » Jouef demeure), les feux des deux éléments s'allument sur commande et s'inversent, les éclairages des salles voyageurs s'allument indépendamment. Ce  modèle a une seconde jeunesse.

Bien sûr, entre-temps, PIKO a annoncé la sortie de différentes Z2 en plusieurs versions pour 2016 et livrées, mais le prix …

Bon courage à ceux ou celles qui veulent tenter l'aventure sur du matériel roulant similaire.

Annexe 1 :

Schémas des connexions internes

Annexe 2 :

Connexions des prises NEM 8 contacts avec un extrait du manuel de ESU

Connexions NEM – Prise 8 contacts -

* Pour décodeurs DCC, 8 contacts sur prise, donc 9 fonctions de sortie avec le fil violet.

NOIR = rail gauche (4)

ROUGE = rail droit (8)

GRIS = moteur gauche (5)

ORANGE = moteur droit (1)

BLEU = commun + (7)

BLANC = feux blancs AV (6)

JAUNE = feux rouges AR (2)

VERT = auxiliaire 1 (3 )

Hors prise 8 c. :

VIOLET = auxiliaire 2 (fil à part, direct du décodeur)

Document extrait du manuel ESU pour les décodeurs :

Annexe 3 :

Connexions du micro-connecteur à 6 contacts

Connexions Z 2 entre la motrice et la remorque

Fiche / prise micro 6 contacts :

Couleurs p/rapport aux fonctions :

JAUNE = feux rouges AR (en marche avant)

BLANC = feux blancs AV (en marche arrière)

NOIR = rail – (moins) de prise de courant supplémentaire sur la remorque

ROUGE = rail + (positif) de prise de courant supplémentaire sur la remorque

GRIS = commun + (positif) au BLEU + (positif) des décodeurs venant de la motrice

ORANGE = VIOLET de la fonction Auxiliaire 2 du décodeur venant de la motrice

Nota : le fil vert (contact 3) ne sort pas de la motrice car il commande l'éclairage de la salle voyageurs de cette dernière. Fonction F 1 = AUX 1 -

Le fil violet du décodeur commande l'éclairage de la salle voyageur de la remorque par le fil orange du micro-connecteur. Fonction F 2 = AUX 2 -

Annexe 4 :

Résistances connectées dans la Z 2

Le positif + bleu est connecté aux platines d'éclairage (feux blancs et rouges) par une résistance de 1200 ohms et aux rubans à leds de la motrice et de la remorque par une résistance de 820 ohms.

Motrice, platine des feux :

Feux blancs (fil blanc) : r = 4700 ohms + r du positif bleu 1200 ohms = 5900 ohms

Feux rouges (fil jaune) : r = 1200 ohms + r du positif bleu 1200 ohms = 2400 ohms

Remorque, platine des feux :

Feux blancs (fil jaune) : r = 4700 ohms + r du positif bleu 1200 ohms = 5900 ohms

Feux rouges (fil blanc) : r = 3900 ohms + r du positif bleu 1200 ohms = 5100 ohms

Note : Les différences de valeurs des résistances pour une fonction identique ont été définies à la suite d'essais concernant la luminosité des leds qui ont des caractéristiques diverses même pour des types identiques.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site