les fourgons M

De nouveau un super détaillage avec un wagon jouef très connu : le fourgon M

Un peu d’histoire :

- le réel : dès le début du chemin de fer, les accompagnateurs et chefs de train étaient nombreux. Le confort des lieux d’accompagnement était totalement absent de peur que les agents ne s’endorment. Dans les années 30 ,l’OCEM propose la construction de fourgons M(archandises) métalliques avec des fenêtres permettant de mieux contrôler le train, des plates formes fermées, des WC et un poêle de chauffage (le luxe).

Les entreprises Carel & Fouché ainsi que de Dietrich réalisèrent les séries de ce fourgon long de plus de 7m pour 13t capable de rouler à 100km/h.

Tout au long de sa carrière, il connu des transformations diverses. Les réformes commencèrent vers 1980 mais il reste parfois ça et là des exemplaires qui ont échappé à la découpe.


- le modèle réduit : ce fourgon est très connu et répandu grâce à Jouef qui a fait différentes productions de ce modèle… les différences sont essentiellement des livrées allant du brun sombre au rouge wagon en passant par des séries spéciales (PTT gris), la mise en place de l’éclairage et le changement du châssis intégrant les sabots de freins.

Le jouef d’origine

 




Mais on peut aussi citer 2 productions récentes : Makette et EPM (LSM). Ces deux derniers ont subit des reproches : le Makette passe pour avoir des marche pieds trop massifs (c’est un peu vrai) mais le fourgon est petit et il existe pour peu de temps encore un kit (chez SMD): il était à 25 euros à sa sortie ; l’EPM est très beau et décliné en sous versions intéressantes mais il coûte 50 euros environ et il parait que la courbure de la toiture est très mal interprétée; il ressort fin 2010 avec des modifications et l'intégration de feux de fin de convoi.

Il y avait aussi en leur temps un Huet et un Haxo parait-il très bien.

Le Makette :


Mais revenons à Jouef ;

Le fourgon est sorti en 1965 et arrêté en 2002. Il parait très haut sur patte mais c’était une volonté de Jouef pour aligner les toitures avec les autres wagons produits à l’époque. On en est resté là. Au passage, c’est une bêtise car la hauteur des toitures des wagons couverts jusqu’aux années 60 n’avait rien d’uniforme.

Et moi dans tout ça, j’ai comme beaucoup mon fourgon M (acheté d’occase) en plus d’un Makette.

Et un jour, je me suis payé le kit de détaillage l’Obsidienne (17.10 euros)... … les choses sont belles et simples mais d’autres franchement pas évidentes pour un débutant (je pense aux marchepieds). Il y a beaucoup de pièces à poser et il faut modifier beaucoup de choses. Le wagon une fois remonté n'a pas besoin de lest.
 

De plus, malgré l’achat d’une peinture adéquate (brun UIC 606 de ABE), je dois dire que j’ai particulièrement galèré sur ce point (je n’ai pas d’aérographe et elle n'est pas facile à appliquer)… alors je n’ai pas tout repeint, j’ai fait de mon mieux et j’ai copieusement patiné… après tout c’est juste et ça cache la misère; de plus la lumière naturelle atténue les contrastes. Les essieux sont aussi changés.

Voilà le résultat…





les deux ensembles (Jouef / Makette): on voit nettement la différence de hauteur.

 


Dans la foulée, j'ai installé les marche-pieds SMD (ref 051 à 6 euros en 2010) sur le Makette. Ce qui est gênant c'est de devoir couper les fixations d'origine. Quand on commence on ne peut plus faire machine arrière.

Voilà le résultat... sympathique non ?


 

Pour mémoire, j'ai trouvé ce Fleischmann dont l'authenticité me parait suspecte.

C'est un bel objet dérivé d'un modèle Allemand. S'il a roulé en France, il est peut-être issu des anciens réseaux (comme l'AL) puis immatriculé sncf... donc il est limite fin époque 2 débordant sur la 3... Mais je le trouve sympa.

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site