MiniExpo Euville 2019

Les 12 et 13 octobre 2019, à l'invitation de la mairie d'Euville, le club de Jarny a exposé un réseau de train sur le thème de la première guerre mondiale. Une expo d'objets était accolée. Je trouve que c'est une excellente idée à encourager et je dois dire que nos deux exposants ont été particulièrement accueillants et sympathiques.

Avec leur accord, nous voici partis pour une petite visite avec de nombreuses photos et une vidéo pour vous donner l'envie.

Le réseau évoque le camp de Marguerre et la batterie de Duzey, imposant canon de 380 au nord de Verdun (1915-1917). Caché en forêt et démonté en 1917, les Français ne l'ont jamais trouvé. Il aurait tiré le premier obus sur Verdun lors de l'attaque du 21 février 1916. Il était camouflé par des tirs de fumigène et des tirs audio-parasites pour que les français (qui n'étaient pas maîtres du ciel) ne le repèrent pas.

Le site abrite encore la cuve pour le canon de marine, le « Langer Max » fabriqué par Krupp destiné à équiper un cuirassé de la marine allemande. La cuve qui accueillit le canon a une profondeur de 4 mètres et un diamètre de 23 mètres. (https://www.maginot60.com/photos/1-la-batterie-de-duzey)

Le réseau est un réseau table monté sur des tréteaux avec des glissières de positionnement faites en mains courantes de rampes retournées. Astucieux! Ce réseau est divisé en 3 parties: une partie champ de bataille: les Français face aux Allemands, puis la foret avec la batterie de Duzey et enfin une partie déboisée avec le camp de Marguerre (côté allemand). Des projets d'extension sont en cours.

Côté train: 2 écartements: HO et HOe séparés et en analogique

les tracés sont simples: un ovale HO avec deux voies d'évitement: une sur le devant et l'autre en coulisse. On retrouve un ovale en HOe plus à l'intérieur. Enfin, une vie serpente autour du canon reliée à l'ovale de voie étroite.

Le matériel allie un petit train Roco: 130 T avec wagons époque 2

et des trains militaires 1° GM en vente chez Minitrains. Les locos sont vraiment fines et fonctionnent bien

les trains en HOe (voie echelle N) sont issus de boites particulières ou bricolés pour coller au thème

Plongeons dans l'ambiance

du côté des Français, ça barde

un avion a été abattu

Les Ft 17 se préparent.

le ravitaillement et les hommes sont acheminés par voie étroite...un decauville ou une petite vap

Il passe rapidement

Il s'enfonce dans la tranchée.

L'artillerie va appuyer les fantassins..car à Verdun: "on ne passe pas !" c'est la devise.

Les Français sortent des tranchées pour franchir le "No man's land". Des soldats coloniaux, les tirailleurs sénégalais sont en première ligne.

Les Allemands les attendent, le sol est jonché de corps.

Les Allemands organisent l'approvisionnement du front

plus loin en forêt, la batterie de Duzey

une énorme pièce de 20 tonnes avec une portée max de 40 km

Les soldats et les secours se dirigent vers le front

Puis le camps Marguerre

Des baraquements servent d'hôpital

les brancardiers n'arrêtent pas !

A l'opposé, un cimetière

et les affuts de canon bien rangés.

L'approvisionnement se fait par le rail. en voie standard et étroite

Le petit train tourne sans relâche

Il évacue les blessés, le rail est plus doux et stable que les ambulances surtout dans les chemins

Quelques soldats en profitent pour se détendre

Les trains écartement standard relient le front à l'arrière.

Les deux trains se côtoient parfois.

Vive la vidéo

Reprenons en couleur mais cette fois pour expliquer comment faire.

Le front est en surélévation par rapport au réseau, il est composé au fond (gauche du réseau) d'une falaise et d'un plateau sur lequel est posé un ovale en voie étroite (indépendant du reste du réseau).

Les tranchées sont taillées dans du polystyrène, les cratères d'obus sont soient creusés soient fondus (probablement au fer à souder)

le tout est recouvert de terre tamisée avec quelques branches éparses, les barbelés sont en éponge métallique

Les personnages et les maquettes sont au 1/72 ce qui choque peu si on les accole avec du train en voie étroite

Ils sont tous repeints à la main, les douilles sont constituées de fil de cuivre. Il y en a beaucoup éparpillées, ce qui impose un collage rigoureux

De vrais morceaux de bois sont utilisés pour les parements des tranchées

Des soldats sont coupés pour figurer les cadavres avec du sang (peinture rouge), de même certains accessoires sont brisés. Il est très complexe de trouver au 1/87 ce qui à fait pencher la balance vers le 1/72. Ceci étant, il y a peu de ref sur cette guerre (soldats, matériel ou accessoires)

Le canon est une base de canon Lima ou Rivarossi dit "Léopold". Il est repris d'un canon sur rail dont le tube a été modifié.

Ici sur mon réseau

La forêt est constituée d'arbres venus de Chine pour un prix très abordable

Les bâtiments sont en construction intégrale suivant les techniques habituelles de carton fort. Le reste n'est que peinture.

le sol est traité avec des teintes de terre

Pour le train, les voies standard sont des Jouef en code 100, les aiguillages sont manuels

L'effet est tout à fait satisfaisant et le thème peu évoqué (comme les trains époque 1 et 2).

Voilà donc une idée originale, agréable visuellement. Le tout avec passion et enthousiasme. Bravo aux auteurs

Merci au club de Jarny pour le partage de la passion du train et de la mémoire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site