Musée de Dinan 2015

Par un heureux hasard (un grand MERCI à la personne qui m'a fait connaître ce musée et qui m'a accompagné), je me suis retrouvé à visiter le Musée de Dinan (côtes d'Armor). L'heure tardive ne m'a pas permis de tout détailler mais le musée est très complet et possède une collection variée d'objets ferroviaires mais aussi de miniatures de différentes échelles et différentes origines.

Alors, je vous propose de me suivre dans ma visite de ce musée qui se situe dans une aile de la gare de Dinan dont l'architecture est style années 30 Néo-breton presque Art Déco en plein triomphe du béton, avec une tour évoquant un phare.

La maquette de cette gare est présentée au Musée.

Le musée présente 3 grandes salles. Elles sont combles et deviennent exigües en raison de la richesse de la collection qui passe pour être complémentaire à la cité du train de Mulhouse (qui propose du matériel roulant). Je ne suivrais pas l'ordre de présentation mais une logique thématique.

Nous commencerons par les objets ferro. On trouve presque tout sauf du matériel roulant.

Essieu et matériel de voie...

...sont surplombés par horloges et plaques de gares.

Le mur d'en face est couvert de plaques de locos... vapeurs, diesel ou électriques: funèbre galerie!

Ici une cloche d'annonce.

Là, un projecteur.

Des cendriers estampillés que j'ai bien côtoyés.

Des lampes d'agent mais on trouve aussi des casquettes de nombreux pays.

des trompes de locos.

des panneaux.

et des affiches de cinémas ou des publicités de la SNCF apposées dans les gares pour promouvoir les destinations. Elles sont omniprésentes dans le musée.

et puis même cette balance de gare... je jouais toujours avec quand j'étais gamin, l'aiguille se déplace lentement et a de l'inertie... super souvenir !

Mais aussi, un poste d'aiguillage réel (celui de Dinan) entièrement remonté qui est un espace d'expo d'autres objets.

Les fanions et casques de chef de gare et de manoeuvre.

Des burettes en tout genre.

Le Musée possède de nombreux dioramas essentiellement en N et Ho, mais leur mise en vitrine rend compliqué la photographie...  en voici quelques exemples.

en N

En HO

Des maquettes de grandes dimensions mais rares sont celles facilement photographiables. Notez, au mur, les écussons apposés sur les locos (ferraillées sans doute)

Plus loin des vitrines entières sont consacrées au matériel de toute marque, beaucoup de jouef mais je me suis intéressé aux trains époque 1

Et une crampton...qu'est-ce que j'aimerais en avoir une !

Et même le Ho voie étroite

Passons alors à la grande maquette de train à double commande: analogique et une partie digitale... voyez le reportage d'Aiguillage" (en fin d'article), c'est bien expliqué. C'est un grand réseau en L qui est très décoré avec des points d'intérêt que je vais tenter de mettre en valeur. L'inspiration est totalement libre.

Sur la gauche, les voies arrivent des coulisses,

Une course cycliste attire l'oeil.

Puis les trains entrent en gare. Cette gare est en diagonale.

Elle est dominée par une ville, l'essentiel des bâtiments est d'origine jouef et Faller.

Les voies passent sur et sous un imposant viaduc en contournant le dépôt.

Sous le pont, une écluse bien encombrée.

Attardons nous un instant sur ce dépôt. Richement détaillé.

Son entrée est précédée d'un toboggan à charbon, visiblement une construction intégrale très réussie.

La ligne continue le long d'un espace figuré par des falaises importantes; la ligne passe en S au pied de cette falaise.

Puis le réseau, sur la partie la plus étroite du L, développe un espace plus intime, animé parfois par un car system.

Nous sommes ici sur mon premier coup de coeur de ce réseau: le petit port breton avec deux bassins séparés par une jetée en bois...j'adore

De jolis bateaux.

dont des caboteurs très évocateurs pour moi.

En revenant vers la gauche du réseau, surplombant la ville et les coulisses, mon second coup de coeur: les remparts de Dinan.

Un grand réseau, très détaillé (voire chargé) qui fourmille de détails. Je n'ai eu que peu de temps hélas pour l'examiner mais il y a une ambiance. Dommage aussi que les circulations mises en place soient trop légères: un va-et-vient d'autorails (X2400 electrotren/ X73500 jouef), une rame RRR tractée par une 72000 (???) et un Thalys. J'aurai aimé un express et des trains de marchandises.

Et puis en sortant, on trouve un grand réseau ancien en O 3 rails

Mais aussi d'autres et des trains d'origine lointaine comme cette vitrine de trains chinois (j'aime beaucoup l'esthétique des loc vapeur chinoises)

des réalisations artisanales comme ces canons sur voie ferrée.

A l'entrée/sortie, un espace est réservé à la vente de matériel miniature de toute marque: rails et accessoires, nombreuses maquettes montées et matériel roulant de toute sorte.

Par le plus grand des hasards, la même semaine, le magazine "Aiguillages" a consacré un sujet à ce musée... c'est un très bon postcasd que je vous recommande

J'espère que ce petit tour vous a plu et vous a donné envie d'y aller, si d'aventure vous passez par Dinan.

Personnellement, si l'occasion se présente, j'y passerai plus de temps.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site