Nancy expo 2011 (3)

Nous y revoici pour le dernier épisode de cette visite groupée de Nancy expo 2011 

Juste en face de la buvette... notre Rucio fut attiré par 2 modules caissons en hauteur... ils n'étaient pas reliés entre eux.
Découvrons, c'est intéressant. Ambiance US... caissons à 1,3 m environ éclairage intégré, digital sonorisé, prises sur le caisson pour une télécommande digitrax .
Fonds de décor en carton imprimé

Je vais être honnête, je ne suis pas trop trains US... c'est culturel. Mais diable que c'était intéressant, hein Rucio ?



Le carton imprimé est un bon compromis mais sur certaines pièces, les fenêtres n'avaient pas été évidées et les ombres portées donnaient un bon effet si le spectateur se plaçait du bon côté ("soleil" diront nous)... à l'inverse c'était voyant: regardez bien.



Les deux immeubles et surtout le jaune manquent de relief (fenêtres imprimées) escalier métallique aussi... esthétique moyenne sur ce point.

Mais c'est beau quand même !



Sauf que notre bonhomme s'agitait dans tous les sens parce que sur les 3 sections de son module... 1 était en court-circuit et rien ne fonctionnait... il a mis un bon moment à résoudre de problème (2 bonnes heures). Et il était tout seul sur son module digital.

Les difficultés semblaient du type panne intermittente (celle qu'on arrive pas à détecter facilement...)
Au cours de la discussion, son voisin a parlé de la centrale Intellibox version II qui délivrait une tension supérieure à ce que pouvait supporter les télécommandes Digitrax, ou autres qui y étaient raccordées. Au début tout marche bien puis les équipements alimentés en "légère" surtension dégagent sans crier gare ! l'économie réalisée en achetant du Digitrax est vite absorbée par leur perte irrémédiable... il a donc dû résoudre ce problème en changeant, lui, de centrale...

La face avant du premier exposant alimenté, celui-ci, par un transfo Roco et une Intellibox:

le même vu de l'arrière:









Le caisson voisin jouait totalement la carte nocturne... très réussie et ça cache les défauts des cartons imprimés. Le regard est attiré ailleurs










Plein de lumières partout et surtout on ne voit plus les ombres... sympa à voir, difficile à photographier, j'ai mis le flash.





Lui ça fonctionnait... mais une journée à faire des manoeuvres, faut aimer. Même pas de connexion avec le voisin... dommage

Le voisin s'en était donc remis à une installation excluant l'Intellibox avec tableau d'exploitation déporté et télécommande sans fil...



pour plus d'infos sur le club luxembourgeois: http://www.amrl.lu/index.html

Reste à voir un énorme morceau: le gigantesque réseau N des Gorges de Loire... tellement grand et détaillé que parfois, on cherche la voie.

un réseau en analogique...

le TCO général:








et tout au fond un rapace plane ...

le fond du module est un peu "fatigué...Le rapace n'est pas très visible mais en y regardant de plus près on le voit tourner au bout d'un fil semi rigide...

Pas très facile à photographier... c'est tout petit, ça bouge, et c'est un peu sombre...C'est anecdotique et ça attire le regard ...

Quelques autres vues, loin de tout montrer, ça vous donne une idée















Un beau réseau un peu ancien mais vraiment original, bravo !
Enfin, un très beau réseau en N de Mr et Mme Dupuy venant de Cavaillon... (8h de route... bel effort). Le monsieur travaille avec madame. Elle s'occupe du décor et lui de la technique. Il nous a lâché qu'il avait le même réseau en HO chez lui. Le N fait déjà 6+2 m en L.
La qualité est impressionnante avec une bonne douzaine de nuances rien que pour la verdure. Les scènes détaillées et aérées ne montrent jamais de surcharge. Bravo madame! De l'aveu même de son mari: "les femmes sont plus douées pour la déco que les hommes !"... plus de goût, de nuance... dont acte.


Quelques vues





Ah, au fait... très intéressant. Le monsieur nous a expliqué que pour les expos, il y a 2 principes qu'il applique.
1) les trains qui roulent = analogique pour ne pas être embêté !
2) les manoeuvres = digital pour la souplesse des ralentis.

Lui a une bascule sur les parties de son réseau (manoeuvre/ roulement)

























C'est beau non ?
Quelques explications:  si vous regardez bien sur le panneau droit du fond sur la photo suivante, dans le cercle rouge un village est figuré...

le voici en plan rapproché:

Il s'agit de décorer les panneaux des fonds avec des images découpées dans des magazines.
Le plus dur est de respecter la perspective en se positionnant selon les différents points de vue des spectateurs lors d'une expo.
Ce sont de nombreux collages et contrôles suivant les différents angles de prise de vue...
et rappelez vous c'est du "N" !
Aucune impasse, il faut que tout "colle" correctement et que l'esthétique soit parfaite !
Quelques scènes plus détaillées:







Mais au fait , ça marche comment ? Couché à plat ventre (donc à 1m du sol), notre Sancho est allé aux nouvelles de la connectique... le monsieur avait une très jolie valise. Mais arrivant trop tard, je n'ai rien entendu. Je laisse Sancho nous expliquer.

La circulation des trains sur le grand parcours se fait en analogique ! trop de problèmes rencontrés en numérique lui ont fait choisir ce type d'alimentation.
Oui mais quels problèmes ?  Fiabilité !
Tourner 2 ou 3 jours en numérique et sans coupures dans les différentes expos (et il en a fait...) lui ont paru impossible à tenir: donc analogique pour la circulation !
Mais pour les manoeuvres sur la plaque tournante et des les faisceaux de garage et dépôts ? Le numérique !
Pourquoi donc ? Parce que les ralentis et les manoeuvres sont du domaine du numérique: les machines marchent à merveille en numérique si elles ne sont sollicitées que peu de temps ! Noté !
Mais c'est fait comment derrière ce doit être compliqué ? Venez-voir il n'y a rien de secret !

Le TCO (toutes les commandes de direction ...) est installé dans une mallette. Des prises Péritel femelles (et quelques autres..) ont été installées sur les parois de la mallette. Pourquoi des prises Péritel ?

Pour plusieurs raisons:

- coût unitaire minime

- 21 broches sur chaque prise !

- la distance entre les broches à l'intérieur de la prise permet un soudage "facile", même sur le lieu d'expo...

on trouve des câbles et des prises Péritel partout en France (problème de dernière minute en expo... et manque de matériel de remplacement).


Les câbles ne sont pas coupés entre chaque module mais sont d'un seul tronçon. Ils vont directement desservir l'objet qu'ils alimentent sur le module concerné. Ainsi on limite les risques de difficultés de connexion au minimum (mauvais contacts...).

Sous la mallette on peut voir les transfos Fleischmann, une centrale Roco et un chien radio-commandé (?)
Dans la mallette se trouve la forêt de fils ...



Le transfo d'alimentation en analogique; le potentiomètre contrôlant le grand circuit étant sur la mallette.
On aperçoit aussi un récepteur de télécommande branché sur la prise multiple...

Les éclairages des villages et bâtiments sont commandés aussi à partir de la mallette.

On aperçoit la Multimaus pro sans fil qui commande les parties numériques (manoeuvres et rotonde...) ainsi que d'autres télécommandes qui permettent d'agir sur le réseau. la Multimaus pro permet de commander les manoeuvres depuis l'espace public.

Des transfos Jouef Disjoncta (pour faire plaisir aux inconditionnels de la marque) alimentent d'autres parties du réseau...

Les dernières vues de cette expo

 
(photo Bruno 31)

 

(photo Bruno31)


Voici donc l'au-revoir de notre Rucio pour cette édition de Nancy expotrain 2011. J'espère que la balade vous a plu
Merci à tous nos amis d'avoir fourni leurs photos, aux fouineurs d'avoir glané forces infos.
C'est ici le reportage le plus complet jamais réalisé lors d'une expo par les membres de FTM... à bientôt pour de nouvelles expos avec notre Rucio

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×