Portes ouvertes au CFN 2014

Deux fois l'an, le CFN (Cercle Ferroviaire de Nancy) ouvre ses portes, alors je me suis dit qu'une petite visite serait sympa en ce début Mai 2014 d'autant que j'étais invité par mon copain BrunoC.

Alors, si je veux être efficace dans mon exploration de l'après-midi, je dois dire que j'ai été sympathiquement accueilli par les membres, entre passionnés, on se comprend !

Si je veux faire le tour, on a 4 pôles intéressants en montant dans les échelles... on commence toujours par le barreau le plus bas donc le N.

Un caisson en N très abouti qui m'a bien plu alors que ce n'est pas mon échelle de prédilection.

Avec une jolie 150X et voitures bastilles...

Mais aussi des Romilly.

Et même un corail...

Avec plein de détails soignés comme: le mariage.

Les serres.

La réfection du pont.

 

Et le petit rêve ferroviaire de prestige !

Le grand réseau HO du club (analogique ou numérique)

Ce grand réseau Ho est ancien, c'est la pièce maitresse de l'association. Il a bien vieilli et ça se voit. 

Ce réseau m'a déçu parce que 1 seul train y circulait et avec bien des difficultés (déraillement, coupures etc...) alors qu'il aurait du valoriser les JPO par des circulations alternées et variées. Il aurait du être la vitrine du club.

 

La structure du décor est essentiellement ferroviaire et minimaliste sur le reste. Le réseau est sur plusieurs niveaux et ballasté.

Plutôt imposant et plaisant, il a un gros potentiel.

Loin de le condamner, je pense qu'il serait sans doute simple et économique de le "moderniser"... revoir un peu la fiabilité de circulation avec les options possibles (car il y a un énorme système ferré bien conçu). Mais aussi reprendre le décor qui est fatigué et vieilli. L'embellir, l'enrichir et le fiabiliser serait sans doute moins couteux que de reprendre un réseau complet. Avec un travail investi des membres d'un club, on doit pouvoir faire de belles choses en fédérant les compétences.

C'est intéressant parce que du coup, on voit bien les coulisses.

Un petit ensemble de modules de manoeuvre en digital pour démonstrations de locos sonorisées

Avec une 63000 patinée...

Avec aussi force 68000 et la 140C Liliput version sonore of course...

Mais la vedette a été la nouvelle REE: Démonstration de cette 231 K REE... une très belle loco dans sa réalisation et qui semble très bien fonctionner, en tout cas sur les aller-et retour de 3 m de modules. L'originalité de cette loco sortie en 2014, tout le monde est au courant, c'est la sonorisation certes mais aussi la vapeur pulsée avec purge des cylindres... alors, j'ai vu en vrai et je vais vous livrer mon avis. 

On va commencer par l'esthétique... rien à redire, elle est magnifique, c'est du très beau qui a priori fonctionne très bien si j'en juge par les quelques aller-retours que j'ai pu voir. Le son est super. Elle frôle les 500 euros dans cette version.

Il y a un chasse-pierres qui est tordu sans doute à un déraillement. Les roues sont fines... on voit une nuance de gris entre les rayons et la partie métallique de l'essieu... c'est invisible à l'oeil mais avec le flash ça se voit bien...

Le fumigène maintenant... alors là, je suis plus perplexe. Je connaissais les fumigènes Seuthe. Un cylindre chauffant dans la boite à fumée: si on se ratait sur l'installation, on faisait fondre la cheminée, ça dégageait une fumerolle de cigarette qui se consume, c'était gras et dégueulassait tout... décor et loco avec une sorte d'huile répugnante.

Le système de REE est différent, basé sur un autre produit (Esu pour ne pas les nommer). Le chargement du liquide se fait par la cheminée avec une seringue... autonomie 4 minutes (gloups). La fumée dégagée même si elle est pulsée n'est guère plus épaisse que son ancêtre Seuthe et toute blanche.

Le seul truc sympa c'est la purge des cylindres. .

 

Mais juste un commentaire dont personne ne parle... c'est l'odeur: le fumigène ça pue et celui-ci particulièrement, il n'y a pas d'autre mot. Le local est pourtant grand, alors j'imagine dans une pièce confinée. Alors, je me suis posé une autre question; à la longue, le liquide (même moins gras) par la purge cylindres ne risque-t-il pas de salir le dessous de la loco et d'affecter son adhérence car le moteur est dans la loco ?

je voudrais apporter ici le témoignage de mon ami JMF du club de Bordeaux qui confirme me ressenti après avoir lu l'article: je cite:

"En ce qui concerne la 231 K de REE, tu as entièrement raison. C'est une belle réalisation technique à 500€ quand même, mais le fumigène pue vraiment. Dans le local du club [de Bordeaux], quand le copain fait rouler sa 231, cela devient dur à supporter. Cela sent dès que l'on arrive dans le couloir avant d'entrer dans le local. Selon les personnes, les désagréments physiologiques sont différents. Quant à moi [JMF], cela me tourne un peu l'estomac et me prend la tête (je ne suis pas fumeur). Ma sensibilité à certaines odeurs chimiques me rappelle le fait que je savais que le Bordeaux - Lyon avec sa RTG orange était en attente dans la gare de Bordeaux Saint-Jean bien avant de rentrer dans le bâtiment. Le kérosène RTG ou avion dans les aéroports m'est difficile à supporter.
Il faudrait que les clients de REE proposent la fabrication d'un autre liquide moins prégnant. D'autant qu'on ne sait pas trop la composition de ce genre de produits et les effets sur l'organisme dans un local peu aéré. On peut supposer que ESU a pris ses précautions et que le produit est inoffensif.
Seuthe, autrefois proposait des liquides fumigènes avec des odeurs différentes. C'était curieux de sentir une 231 Marklin avec des odeurs de lavande ! mais c'était agréable, même si le réalisme modéliste n'était pas très respecté. Je ne dis pas qu'il faille jouer le apprentis chimistes avec les parfums de Madame, car cela peut devenir très onéreux . "

Les modules en O: Avec une annexe traction...

Un beau château d'eau.

Des petites manoeuvres (on notera la jolie patine).

Une voiture de service sur base d'une vieille Lima.

Et un petit train qui manoeuvre doucement (avec attelages à choquelles fonctionnelles).

Vers la zone industrielle

Diverses autres choses

La transformation (motorisation et détaillage) des autorails de la collection Atlas...remarquable !

Un micro module.

Un diorama avec un très bel autorail de commandement basé sur 2 Picasso (motorisés).

Le début d'un nouveau réseau.

Voilà donc pour ces JPO du CFN 2014

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site