mes débuts

Et voici donc comment tout a commencé.

J’ai déjà évoqué le fait que mon père voulait un train électrique que mes grands-parents ne lui ont jamais acheté. Alors à ma naissance, bon prétexte, il était bien décidé à remédier à cette frustration d’enfance.

Il travaillait au SERNAM et l’occasion fut saisie par un retour de colis : un coffret de départ Lima capitole… inventaire : un transfo avec des piles plates, un ovale de rails, une gare avec une coupure couplée à un signal et donc une 9200 rouge et 2 voitures (1 restaurant et une 1°cl).



On était en 1971… il faut bien avouer de mon point de vue de nourrisson, on a du mal à se décider sur les époques et la région.

A partir de là, ça n’a fait que grandir (quelques rails et aiguillages mais aussi locos et wagons pour diverses occasions). Pendant un temps, j’ai boudé la 9200 : la trouvant trop haute, trop rapide et trop différente des 15000 que je voyais dans les gares. Je faisais tourner des rames disparates avec une 13001.
Mais un jour sans savoir pourquoi, j’ai remis cette 9200 en tête de mon train et ça a été une redécouverte des formes et des performances: bien meilleures que les jouef de l’époque (surtout sur le plan électrique). Je peux vous dire qu’elle a tourné…
Et puis, grandissant, voyant des 25100 changer de livrée, vers mes 13 ans, j’ai voulu jouer les grands modélistes en repeignant ma 9200. Mais j’ai vite regretté… je l’ai toujours. Indulgence obligatoire !!!



Je me suis promis que si je retrouvais une 9200 de mes débuts (pas trop cher) je succomberai… et bien c’est fait… voilà.




On est loin de ça


Pour couronner le tout en beauté, mon vendeur préféré m’a trouvé 3 voitures complémentaires dont une mixte fourgon… qu’il m’a données (sans rire). Et voilà le train de mes débuts en encore mieux.

Alors c’est reparti… même sur du code 100, elle tape les tirefonds… mais ça arrache, ça fonce et ça sent le chaud comme dans mes souvenirs. Moi qui vais vers du modélisme de plus en plus précis et détaillé, me voilà content avec une 9200 et son train qui ont plus de 40 ans, qui n’ont que les vagues formes du réel… mais bon sang ce que c’est bon.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×