Figurer de la fumée

Alors que les progrès de la technique par le digital nous ont amenés, il y a peu, une nouvelle génération de fumigènes; je me suis dit que je pourrais avancer un bricolage à contre-courant.

Parlons des fumigènes: les anciennes formes n'étaient que minces crapautages nauséabonds. Avec les nouvelles générations, nous avons des fumigènes à vapeur pulsée et même sortie aux cylindres. Mais la fumée reste peu abondante et très désagréable au nez. Enfin, il faut dire que les produits de fumigation (des huiles en fait) ont tendance à salir le réseau par un dépôt gras... beurk !

La vue de vraies locos vapeurs en chauffe et en mouvement vous fera constater que les énormes panaches noirs sont rares. On les voit lorsque les locos peinent en ligne. Sinon, le dégagement est plus léger... je vous renvoie à cette vidéo perso (surtout le démarrage à 8'40).

Partant de ce constat, je me suis amusé à prendre une loco standard (ici 241 P Jouef ancienne version) pour lui adjoindre une fumée. J'ai juste utilisé de la ouate... du bête coton. Il faut former une pointe dans laquelle on peut noyer un fil rigide (type téléphonique) pour une insertion par la cheminée afin que tout reste en place (une goutte de colle est envisageable). Donc, une cheminée débouchée est indispensable selon moi.

Puis, on ébouriffe le coton en s'éloignant de la sortie de la cheminée.

Le panache étant trop blanc, je l'ai sali en passant de la poussière de charbon, plus dense au niveau de la cheminée. Le dégradé de couleur est appréciable

Il faut essayer d'aplatir le panache sur le corps de chaudière (comme en mouvement ou par grand vent) sinon le panache tourne ou tombe.

J'ai adjoint du coton ébouriffé sur la pompe mais j'ai gardé une couleur blanche.

Bien sûr, on est limité par la taille du panache, sinon il ne tient pas mais ça donne un côté sympa.

j'espère que ça vous a plu et bricolez bien

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×