composer un petit train

Beaucoup de Modélistes débutants se posent des questions sur la composition de leurs trains. Je mets à part les marchandises où on fait ce qu’on veut si on évite l’époque actuelle où les trains sont de plus en plus en rame block

Pour les voyageurs, si on se renseigne à droite ou à gauche, on trouve des compos réelles et des tas de conseils qui bien souvent sont inapplicables.

Alors,  il m’est venu l’idée de mettre deux ou trois choses à plat.

Premier constat

La majorité d’entre nous n’a qu’un petit réseau avec des courbes serrées. On lit partout des rayons mini de 600mm. C’est parfait mais combien d’entre nous en ont vraiment… les plus futés mettent les courbes serrées en partie cachée mais dans la pratique, trouver chez soi, deux fois un cercle de 1.5m de diamètre n’est pas facile.

Deuxième constat

Le « réalisme » nous impose de garder une proportion entre la taille du train, et le développé du réseau.

Enfant (si on avait assez de matériel) on s’amusait à mettre tellement de wagons que la queue du train touchait presque la loco… dépassons ce jeu.

Retenons un chiffre simple : le train ne doit pas dépasser ¼ du développé du circuit.

Donc un réseau de 4m de développé ne devrait pas voir des trains de plus d’1m. On y est très vite !!

Dans la pratique.

Il faut prendre en compte, le réseau et son thème dominant (ancien ou moderne, urbain ou rural) et dans un second temps entendre le réalisme non au sens d’une copie du réel mais de ce qui est plausible et agréable à l’œil.

Temps 1

Si le thème dominant est le passé (jusqu’aux années 60), c’est très simple car les trains étaient courts avec des voitures courtes, on peut donc tout se permettre ou presque sur un petit réseau. Je rappelle qu'on peut aussi mixer dans ce cas voyageurs et marchandises sur des trains surnommés "patachons" pour des dessertes rurales jusqu'aux années 70.

Pour des réseaux de thématique actuelle, c’est plus compliqué car une voiture corail, c’est 303 mm… on en prend 4 + une loco type 72000 et on est déjà à 1.5m

Il faut aussi se rendre compte qu’une corail = 2 boites à tonnerre comme le montre cette photo. Donc 3 corail prennent l’espace de 6 boites à tonnerre dont l’effet en courbe est bien plus beau (à méditer)

Reste la possibilité des autorails : s’il est vrai qu’un picasso passe presque partout,

un X2800 avec une ou deux remorques est déjà nettement plus encombrant comme ici chez Bernard et l’effet en courbe serrée peu esthétique.

Temps 2

Si on prend l’option d’un train + loco, comment le composer ?

Gardons à l’esprit quelques règles simples.

Suivant les époques car il y a des incontournables. Eviter de trop mixer les modèles de voitures, un train composé de voitures identiques est souvent bien plus cohérent. Pour mixer, il faut avoir quelques notions car des voitures en ajout étaient courantes jusqu'aux années 90... ainsi, on a vu des UIC et USI voire des dev inox en complément de corail; des corail en complèment de DEV. Des Romilly et des bruhats ensembles parfois avec des 3 pattes.

Avant les années 80, le bar est souvent inexistant mais le fourgon à bagages obligatoire.

Pour moi (avis très personnel), il me parait bien d’avoir un nombre impair de voitures : 3 ou 5 si possible + l’espace bagage

Dans ces 3 ou 5, il faut qu’1/3 (ou ¼) du train soit composé de voitures de 1°cl et caser un fourgon. La moyenne des voitures avant l’arrivée des corail est de 240 mm.

 

Sur des trains courts, les mixtes sont donc à favoriser.

Exemple avec des Ex Dr jouef

1°cl/2° + 2°cl + fourgon = 75 cm sans loco

 

Ou encore avec des OCEM RA proposant une mixte 1/2°cl et une mixte 2°/fourgon qui accompagnent une 2°cl.

Avec une rame Est Roco… si on a du bol, on a une rare triple mixte.

Triple mixte + seconde 2°cl + 2° (ou mixte 1°/2°… elle existe, c’était une couchette qui peut circuler en position assise).

Exemple avec des DEV courtes… problème : pas de mixte : on passe à 4 voitures avec le fourgon qui peut être optionnel. Les rames étant plus longues, elles sont aussi difficiles à photographier. La 1°cl au centre du train car en général face aux BV.

2°cl + 1°cl + 2cl° + fourgon = un peu plus d'un mètre sans la loco

On peut parfois trouver des fourgons chaudière avec des tractions diesel type 66000 ou 67000

On pourrait montrer avec des UIC la même disposition mais il y a des mixtes : Mixte 1°/2°cl + seconde + mixte fourgon

Exemple avec des corail… l’espace bar est souvent présent. Du coup, on est à 4 voitures pour un ensemble cohérent

2°cl + 2°cl/bar + 1°cl + 2°cl/fourgon. On est à 1.2m sans la loco.

La première classe est toujours côté Bar pour que les clients aient moins à se déplacer (en droit du surcoût du billet), en général l'espace toilettes n'est pas côté bar pour éviter odeurs et encombrement aux portes d'intercirculation. Ou alors, on trouve des 1°cl en tête de train à l'arrivée à Paris pour être plus vite hors de la gare (premiers aux taxis)

 

Bien sûr, si on a de la place, on peut allonger son train mais garder la proportion de 1°cl par rapport aux 2°cl. Oublions en Ho les trains de 10 ou 12 voitures, on a rarement la place (surtout en gare). Composons des trains plus courts mais cohérents.

 

Voilà, j’espère vous avoir éclairé sur ma vision des choses.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×