Vos désirs de matériel

Halte là, jeune modéliste, car ce qui suit risque de ruiner tes illusions !

Bon, je me moque un peu, mais en lisant les forums, on trouve toujours quelqu'un qui va soulever le sujet drôle du jour "est-ce que nous autres clients, nous pouvons demander des modèles aux constructeurs? Avons-nous une influence sur les productions futures si nous sommes assez nombreux à demander?" C'est un sujet qui revient dans tous les forums (surtout au début de leur fonctionnement).

Hélas, il faut bien être réaliste, les désirs des modélistes sont les derniers des soucis des fabricants. Ils ont une logique commerciale de concurrence et de baisse des coûts.
Vous doutez?
Prenons des exemples... si les désirs étaient pris en compte, on aurait sans doute moins de doublons (ou même triplons) qui sont clairement une course pour avoir la part de marché de celui d'en face. Chercher les modèles qui sortent et vous verrez que ce que j'avance n'est pas sans fondement. Les choix s'orientent aussi sur des modèles diffusables hors hexagone. Je mettrais de côté des modèles très anciens qui font l'objet de nouvelles productions aux standards actuels (DEV AO courtes, Trémies Ex, kangourou, voire UIC)

Exemples: Même si parfois on est sur un niveau de prix légèrement différent, on voit souvent des similitudes sur le niveau de détail malgré les variantes de type et de décos ou de numéros. On remarque surtout que les mises sur le marché sont concomitantes. Etrange non? on est en droit de s'interroger.
- Les corails VTU 75: Piko / Roco / LSM
- Les séries de wagons Ocem 19/29: LSM / REE
- Les 72000: HJ / Roco (même si la mévente des premières 72000 Roco non conformes a donné lieu à une reprise des formes du modèle)
- Les nez cassés (15000 / 7200 / 22200): Roco / LSM
- Les CC 6500: Roco / HJ / annoncées chez LSM

- La class 66: Méhano / REE

- La Vossloh 1206: Trix / Méhano / Piko (en différentes livrées)
- Les 16500: LSM / Vitrains
- Les 26000: HJ / Piko
- Les 66000: HJ / Piko
- Les danseuses: 8500 / 17000 / 25500: HJ / Piko
- Les 63000: Roco / Piko
- Les 030 TU: Jouef / REE
- Les picasso: Mistral / LSM

- Les draisines DU 65: EPM / REE
- Les 67000: : REE / refondues chez HJ (tiens donc)
- Les 231 G et K: REE / modelbex (un poil plus cher certes)
- Les postales: REE / LSM

- Les céréaliers à essieux: REE / Makette / sud express
- les TP: Fleischmann / REE

- Les fourgons M: Makette / EPM (avec reprise des formes aussi)
- La concurrence reste possible sur des 2D2: Roco/HJ
- Roco n'avait jamais fait de vapeur 100% SNCF jusqu'aux 231E qui étaient sorties chez Riva

Mais des locos jamais produites, on n'en voit rien: les 140G Pershing pourtant très largement diffusées, les Z2 enfin surties chez Piko en 2016 (annoncées chez LSM), les 62000 (enfin chez Mabar en 2015), la Crampton (annoncée en kit chez est-modèle).
Cette liste n'a rien d'exhaustive mais la multiplication des exemples montre bien que l'idée de se partager les modèles à produire est bien loin des réalités.
Vous allez me dire que c'est la libre concurrence, qu'il y en a pour tous les budgets. Oui mais c'est en partie faux car les modèles sont proches tant en qualité qu'en prix... regardez les 030TU: 199 euros la jouef, idem pour la REE mais à la sortie de la REE la jouef perd 50 euros d'un coup seulement au bout de 6 mois (et au bout d'un an, on en a à 99€). On est bien sur une volonté de prendre des parts de marché de l'autre, ou serait-ce le signe d'une mévente à cause d'un marché saturé de modèles presque identiques. Pas très discret, pas très original en tout cas. Finalement assez vain.

Surtout que les forums et autres sites spécialisés taillent en pièce à l'occasion tel ou tel modèle sorti ce qui clairement influence les ventes (pas les mises en production qui est le sujet de cet édito). La presse spécialisée qui vit grâce aux fabricants et détaillants est plus neutre: lisez bien la presse, personne ne critique personne: un modèle n'est jamais raté (par contre les pseudos-spécialistes des forums ne se gênent pas).
Les ententes tacites existaient dans le passé: ex: lima produisait des DEV AO courtes que personne n'a fait (REE vient de les produire de très belles pièces), Roco faisait les UIC et des Jacquemin (sans concurrence), ROCO des VU75 et Lima des VTU75.

De même, l'argument des prix sera avancé. Il est limité et en partie faux actuellement, les prix se sont tassés car le marché se rétrécit: on vend moins en temps de crise (ce qui explique aussi les séries limitées pour forcer l'achat). Il faut aussi se rendre à l'évidence, chacun de nous achète rarement plus d'un modéle de chaque type de loco.
Preuve que le train se porte mal? les locos tels les 72000 étaient à +/- 200 euros il y a 5 ans, on les trouve aujourd'hui à 170... même des locos comme les 231E Roco se vendent auj à 300€ :  elles étaient à presque 400 à leur sortie.
Alors, le client et ses désirs sont où dans tout ça ? Nous n'avons le choix que sur ce qui nous est proposé et non sur ce que nous souhaitons.

L'influence se fait donc par l'achat ou non d'un modèle: les modèles coûtent cher (recherches, gravure des moules etc...) une mévente est un coup dur pour une marque qui dès lors est prête aujourd'hui à reprendre les formes (Roco et sa 72000 ou EPM avec les toitures des fourgons M) mais sur le choix du modèle à sortir, je ne perçois aucune influence...c'est sans doute regrettable mais évite aussi aux industriels de partir dans tous les sens.

Voilà donc mes petites réflexions sur le sujet; je ne demande qu'à avoir tort mais j'ai du mal à m'en persuader...sinon, continuez à jouer au train.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site