faire du relief abrupt

Depuis le temps que j'hésitais, je me suis lancé dans de grands travaux de relief en commençant par une partie qui me tenait à coeur en raison d'un malheureux accident (chute d'une machine... même pas à moi... gloups....)
Alors passons aux techniques de base pour cette construction intégrale dont voici les premières photos... J'ai fait une partie du relief avec la technique d'A. Gay avait bien insisté sur le fait qu'il est difficile de savoir quand on doit démouler... c'est très juste

Ca avance doucement mais je suis surpris de la difficulté des moules en alu pour le plâtre.

Partie droite avec la mine (polystyrène, enduit, plâtre), on voit aussi la barrière solide posée dans la courbe pour protéger les trains. Pour ceux qui se posent la question, la plaque de CP est destinée à recevoir une maison en pierre synthétique de la marque Colinter (encore une nouveauté pour moi).

Partie gauche, avec un tunnel routier

Tout est fait en 1 seul morceau au fur et à mesure de l'avancée. Les morceaux de polystyrène sont collés entre eux à la colle à papiers peints parce que c'est simple et pas cher, ça s'étale facilement et on peut la garder quelques jours. Une fois enduite et plâtrée, la partie est rigide ... ça ne devrait pas bouger et je ne vais pas le déplacer tous les jours.

Ensuite par espaces verticaux (20 à 30 cm), on applique du plâtre en garnissant de l'alu froissé que l'on vient appliquer immédiatement sur le platre frais; ainsi ils s'assemblent.
Le plus difficile est ce qui vient ensuite. Il faut déterminer le moment où le plâtre commence à prendre pour enlever l'alu... soit c'est trop tôt tout vient avec, si c'est trop tard, l'alu a du mal à se détacher et on abîme le morceau. On perçoit le moment en tirant légèrement sur un coin d'alu. Pour ce qui est des joints entre les ensembles, un mince recouvrement suffit et lorsque j'enlève l'alu j'appuie avec les doigts pour un joint net.

Je dois bien avouer que je n'ai pas pris le temps de faire des photos des différentes étapes intermédiaires, pressé que j'étais de finir. Mais je vous livre le résultat. Le tout est très simple, plus que ce que je pensais... mes réticences étaient infondées...c'est enfantin.
Presque tout ce qui est sur les photos suivantes est de la récup ou de la fabrication maison, sauf les sangliers, les voitures (la 203 jouef est retravaillée quand même), le flocage brin et la maison en ruine de marque Colinter. Les craintes de montage et de peinture de cette maquette ce sont envolées, c'est assez simple...

Aller, je vous mets plein de photos, car j'ai mitraillé... content du résultat, ça donne envie d'en faire encore et encore...
D'abord une vue générale

Le tunnel routier

Dans l'autre sens


La falaise à la verticale

plus loin

L'entrée de la mine

Gros plan de la 203 en ruine

La maison en ruine, une harde de sangliers traine souvent par ici en fin de journée

dans l'autre sens... on voit le chemin avec son mur de pierres

Avec la même technique mais en plus grand, j'ai fait une autre partie du réseau... la falaise semble très verticale... presque pas naturelle mais non loin de mon domicile, on trouve parfois des verticales guère différentes.

Ce grand projet mijotait depuis des lustres et finalement, il est assez proche de l'idée que je m'en faisais. Une âme en bois pour un squelette rigide sur une plaque de CP puis le montage des blocks de polystyrène et l'utilisation de la même technique.

vue générale...

au pied de...(l'angle entre la cour et la falaise a été arrangé)

la route...

la brasserie...

l'église...

reste quelques menus aménagements...plus tard !
Dans un autre sujet, j'aborde la technique de peinture proprement dite pour obtenir cet effet.

 

http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/constructions-transformations-detaillages/le-bureau-de-la-feuille.html

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site