REE face aux anciens

Aujourd'hui, je me lance dans un comparatif qui n'a rien d'objectif et qui me semble-t-il n'a même pas lieu d'être.

De quoi parle-t-on ?... de comparer l'incomparable c'est-à dire des produits anciens (presque) identiques aux nouvelles productions.

Pourquoi ce test ?... simplement pour être pédagogique vis à vis des débutants. Eviter aussi les confusions pour éviter les arnaques diverses comme vendeur ou acheteur.

Les puristes vont hurler en disant que mes infos sont ridicules. Je suis d'accord pour le premier cas; plus nuancer sur l'autre.

Mon idée est de reprendre des produits ancien/ récent et de montrer les progrès. On notera que les produits anciens sont décalés dans le temps... pas tant que ça d'ailleurs.

Ma marque de référence est ici REE modèle qui est la marque montante depuis quelques années...Cette marque a eu l'excellente idée de créer (même s'il y a des doublons comme les 030 TU ou 67000) mais aussi de reprendre entièrement des produits anciens pour les remettre aux standards actuels.

Je ne peux faire de comparatif exhaustif car je n'ai pas toutes les productions mais REE est excellent... mais un jour peut-être (ou un prêt d'un copain). Prenons des exemples avant d'en prendre d'autres plus tard peut-être.

Commençons par les DEV AO courtes Lima / REE

Les Lima sont sorties au début des années 80... ce fut un immense progrès pour la marque qui prenait le virage modélistique. Le succès commercial (en Ho et en N) fut au rendez-vous. C'était bien mérité.

Les formes étaient justes. Elles subirent des petites améliorations au cours du temps: citons: aérateurs de toiture, et attelage plus court sur boitier. Elles restent belles et j'aime beaucoup le bogie Y20 qui rend l'aspect massif du bogie réel; peut-être le jugera-t-on empatté aujourd'hui.

Pour ma part, j'ai posé des kits d'attelage court mais aussi des nouveaux essieux LMT9 qui permettent aujourd'hui aux rames de passer partout (les boudins lima d'origine étaient trop forts). Pour finir, je me suis procuré des aérateurs de toiture pour équiper les voitures qui n'en avaient pas (ça uniformise la rame): Améliorations pour DEV Lima

Que leur reprocher ? Quelques points: les marquages manquent juste de netteté mais le temps n'aide pas. Les extrémités de caisse ne sont pas travaillées et pour finir les vitrages sont un peu flous. Les voitures sont difficiles à ouvrir en raison des choix techniques de Lima sur ce point (qui se retrouve sur les corail du reste). Les marchepieds sont fragiles, il faut être attentif à ce qu'ils ne soient pas cassés en achat d'occasion.

Tiens... en occasion: on en trouve à 25 €

D'un autre côté, doit-on détailler les REE? Elles sont justes parfaites mais le prix est à 59 €. Une foultitude de détails. Je ne redoute qu'une chose, la fragilité.

Tout est d'une grande finesse.

Ici l'extrémité avec un GP du bogie Y16. Tout à fait exact sur les premières séries de voitures. On pourra se référer au HS de la Revue "le train" consacré aux archicves de la DEV (division d'étude des voitures).

REE s'attache à produire quasi toutes les variantes; ainsi on a vu des voitures carénées (type record de vitesse de 1955) mais aussi en exploitation commerciale (pas longtemps) et du coup, des versions intermédiaires avec bas de caisse enveloppant châssis et extrémités évasées.

Le roulement est excellent mais je suis très contrarié. Comme les voitures sont belles, j'ai posé des attelages courts (Roco) et c'est parti... déraillements immédiats dans les courbes (rayons 529 mm et 472 mm mini pourtant) car les tampons se chevauchent et même s'arrachent. J'ai passé 20 minutes à refaire tout le parcours avec une lampe pour retrouver mes tampons (plateaux et boisseaux). Alors premier réflexe, j'ai recollé mes tampons bloqués en position enfoncée pour rendre un peu d'espace. Ca à l'air de mieux se passer ! Sinon, on peut changer les attelages ou insérer les DEV REE isolées dans d'autres compos. Enfin et serait plus que dommage, remettre des attelages boucles.

Dernier détail: Attention toutefois à ne pas confondre DEV AO courtes et DEV AO longues. Ces dernières ont été réalisées aussi par Lima et la production continue sous la marque Jouef (HJ). Elles sont bien plus détaillées que les courtes et elles restent une référence. Elles sont plus faciles à ouvrir et donc, je les ai détaillées. Les modèles neufs sont à 55 € mais les collector valent jusqu'à 90€.

Dernière question à propos des DEV courtes: peut-on mixer les marques ?

La réponse est simple: non ! Techniquement c'est possible mais l'écart esthétique entre les voitures est trop important, cela choquerait

De même que les deux générations de Lima montent une belle différence

Attention, une rame complète d'anciennes Lima peut encore avoir de la tenue si les voitures sont propres.

On peut sans doute mixer des DEV longues Lima avec des DEV courtes REE: cela ne serait pas trop choquant ; la longueur est juste différente (les deux sont rigoureusement exactes).

 

Les couchettes UIC Roco/REE maintenant.

Prenons les Roco, les UIC sont déjà anciennes et ont fait l'objet d'améliorations suite à des défauts à leur sortie dans les années 80 (taille des baies, portières et intercirculation, répartition des teintes). Les voitures me plaisent bien et sont très bien conçues. On peut leur reprocher leurs encadrements de baies un peu épais. Mais elles ont un excellent roulement et l'exploitation est sans faille. Elles restent cotées à environ 40 € pour les versions couchettes.

Les UIC Roco restent des classiques qui sont encore très bien; toutes les variantes ont été faites (toit hauts aussi) et  elles sont toujours commercialisées au prix de 40-45 € (130 frc à leur sortie = 20 €), on en trouve à 30-35 € en occasion.

De la même manière, les UIC REE sont de très haut niveau. J'avais raté les mixtes 1/2°cl de Roco alors pas question de rater celles-ci. Astuce, puisqu'elles sont dispo (elles viennent de sortir), j'ai pris une ref avec un ".1" ce qui suppose une série limitée de la ref avec une immatriculation différente et donc qu'elle passera "collector". Le modèle REE est très fin, j'ai apprécié les extrémités de caisse bien rendues

Les bogies sont plus fins pour REE mais ne sont pas très différents des Roco (à droite, une version toit bas). On distingue une légère différence de hauteur entre les deux; la REE est plus haute (tampons, soufflets, portes, bandeau de classe)

Quant aux couleurs de ces couchettes, je dois dire que je ne vois pas de nuance.

Dernière question à propos des Couchettes UIC: peut-on mixer les marques ?

Pour moi, la réponse est oui sans hésiter. Les différences touchent surtout la finesse des bogies. Pour le reste, les teintes sont proches. Les portes, marchepieds et entourages de baies sont certes plus fines sur les REE. Donc les mixer peut être facile et intéressant, je prendrais juste une précaution, intercaler une couchette corail. Cela était très souvent le cas dans la réalité des années 80-90. Ainsi, le train à beaucoup d'allure et on ne remarque pas les différences.

Plat Tp Fleischmann / REE

Les Fleischmann

Fleischmann était et reste une marque de haut de gamme. Elle a été intégrée à un consortium avec Roco en 2008. Les produits aujourd'hui sont plus orientés vers le N.

A ses grandes heures, Fleischmann sous l'impulsion de son importateur de l'époque (de Massini) avait une gamme de complète assez fournie avec pas mal de produits en époque 3. Les TP étaient sans concurrence mais Fleischmann restait cher. Aujourd'hui, les prix des autres marques se sont rapprochés de Fleischmann qui du coup devient compétitif (et parfois même en promotion).

Les TP sont de très bonne tenue avec un bémol sur les roues un peu épaisses, je les ai repeintes (en bauxite, ce qui est possible lors des changements d'essieux). En neuf, un wagon TP est à 39 € (prix 2018), en comparaison, un plat TP REE sans chargement est à 44€

Les deux wagons ne présentent que peu de différences. Le REE est un peu plus fin mais je ne trouve pas différence flagrante. (photo au flash pour mieux voir le bas de caisse)

Les extrémités sont plus fouillées (traverse et tampons) 

Dernière question à propos des plats TP: peut-on mixer les marques ?

Comme les deux produits sont proches, on peut les voir comme complémentaires et je pense qu'on peut les mixer dans des trains sans souci.

Dernier exemple, les Kangourou Jouef / REE

Le wagon kangourou Jouef a été produit avec différentes remorques de 1967 à 96. Il était le seul de sa catégorie jusqu'au moment où REE s'y est intéressé. Le wagon présente des trouvailles (rampes réellement mobiles) mais manque de détails (sabots de frein, tampons). Il est au standard semi-jouet des années 60 et a fait les beaux jours de certains d'entre nous. Il reste à environ 25-30 € pièce en occasion (BO). Un coffret de deux kangourous avec tracteur et rampe à même été au catalogue (ref 664: cotés: ils coûtent entre 80 et 100 € en occasion BO)

Enfin, un kit de détaillage existe chez SMD (ref SMD 175 à 27.60 € mais en fin de référencement) qui est sorti lors de la venue sur le marché des wagons REE

Les REE sont magnifiques et incomparables avec les Jouef.

Il a été bien vu de vendre en plus des remorques et même la rampe de chargement et le tracteur spécifique. REE développe en parallèle de ses wagons une gamme de véhicules très réussis avec Artitec. On trouve les kangourous REE à 62 € avec une remorque (42 € vide)

Les extrémités des wagons montrent le chemin parcouru en la matière

Peut-on mixer les deux types de Kangourou?

Ma réponse est nette, non, il y a beaucoup trop de différences entre ces produits

Voilà une première approche de ce comparatif qui n'a rien d'objectif et qui permettra à certains d'y voir plus clair. Mais il est évident que REE est la marque montante avec des produits certes un peu chers mais de haute qualité mais les anciens peuvent encore faire bonne figure de manière indépendante ou complémentaire. Attention toutefois à des surprises en exploitation comme ce souci d'attelage bien contrariant.

J'espère que ce dossier vous a plu.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×