Voitures ex DR (G)

Un petit dossier aujourd'hui sur du matériel ancien, dit ex DR à la SNCF

Ex-DR, ça veut dire quoi ?  Et bien, il s'agit de matériel de l'ancienne compagnie allemande Deutsche-Reichbahn... traduction: "chemin de fer de l'Empire Allemand...Ah !

Petit historique vite fait: La Deutsche Reichsbahn (DR) est le nom de la compagnie nationale créée après de la Première Guerre Mondiale par la fusion des anciennes compagnies ferroviaires des Etats de l'Empire (Actuellement Landers). Elle fut fondée en 1920 sous le nom de Deutsche Reichseisenbahnen. En 1924, elle fut réorganisée sous l'égide de la Deutsche Reichsbahn-Gesellschaft (DRG) et le nom courant fut simplifié en Deutsche Reichsbahn. 

En 1949, les compagnies furent séparées à la création de la RFA-RDA, la Deustche Bundesbahn (DB, chemin de fer fédéral allemand) à l'ouest, et la DRG (Deustche Reischbahn Gesellschaft) à l'Est conservant ainsi l'ancien nom traditionnel des chemins de fer.

Après la réunification, en janvier 1994, la Deutsche Bahn est créée avec une nouvelle fusion des deux compagnies. L'acronyme DB de l'ancienne Deutsche Bundesbahn a été conservé. 

Alors des voitures ex-DR, c'est quoi ? Ce sont des voitures attribuées à la France au titre des réparations de guerre suite à la disparition de matériel ferroviaire (destruction ou réquisition) mais aussi à l'abandon de matériel sur place. Au cours des années d'après-guerre, des redistributions et échanges de matériel à travers l'Europe ont aboutis à intégrer un certain nombre de voitures de la DR au parc SNCF. Mais cela recouvre plusieurs matériels; voitures à essieux (boite à tonnerre), mais aussi à bogies comme les Hechte ("brochet") ou des Bastille ou des ex-DR...Tiens ?

Ben oui, l'appellation est devenue restrictive... En se référant à "l'encyclopédie des voitures SNCF" (A Raimbaud; ed LVDR), on trouve les éléments suivants p 172-173: en 1948, il y avait 1547 voitures (+ 106 fourgons) identifiées comme prises de guerre mais en 1956, il n'en restait que 476 (+ 26 fourgons). Le matériel était hétérogène et fut recentré sur celui de l'ex DR. Géographiquement, les voitures ont été réunies sur l'Est et le Nord (sauf pour les Bastille).

On distingue plusieurs groupes pour les ex-DR: les voitures des années 1920 sont métalliques à rivets avec toiture sur ossature bois: ce sont les "brochets" (on ne les expose pas ici). Puis un second groupe construit à partir de 1928 sur bogies Gorlitz (2 empattements possible): le groupe des ex DR dans notre propos est lui-même divisé en voitures à couloir central: les "Bastille" et les voitures de ligne. Pour être complet, ajoutons que dès 1933, ces dernières voitures furent en construction soudée et les rivets ont disparu. Enfin, en 1936, apparaissent des voitures métalliques carénées dont les versions 1940-44 furent allégées en raison de la pénurie de matériaux. L'encyclopédie n'est pas très claire sur le nombre exact de chaque type alors, je ne m'y risquerai pas. Toujours est-il que ces voitures ont effectivement roulé sur le territoire et furent globalement radiées pour les ex DR aux alentours de 1977.

Reprenons, l'appellation couvre les voitures Bastille (dites ex DR groupe 36) qui se reconnaissent par leur double porte d'accès (en seconde et 3° classe) et l'absence d'intercommunication. Les voitures roulaient en banlieue (gare Bastille...)

collection jean Buchman

Elles furent produites par Liliput, Roco, Fleischmann, Brawa et REE (je ne désespère pas en acquérir un jour de l'un ou l'autre). Ajoutons que Roco, Brawa et Fleischmann ont livré des voitures à soufflets (ce qui est inexact pour la France)

Puis les voitures ex-DR grandes lignes proprement dites (on trouve parfois ex-DRG) qui existent en 2 variantes...ce que j'appellerai "classique" en trois lots de construction:

- les voitures anciennes à rivets (discrets)...à partir de 1928 (photo LVDR)

Les voitures métalliques à caisses soudées (après 1933).

Résultat de recherche d'images pour "voiture bastille"

Elles ont été faites en 2 séries par Jouef en 1978.

ref 5121 puis 512800: reproduction d'une 2°cl, type 1935/36, 

ref 5122 puis 512900: reproduction de la mixte 1ère/2e classe type 1935/36

ref 5123 puis 513000: reproduction du fourgon type 1931 (à rivets)

Les modèles de la première série s'identifient par des rambardes assez imposantes et l'absence d'aménagement intérieur, ce qui sera amélioré sur la seconde série. le prix d'occasion varie de 12 à 20 €.

J'ai une rame de la première série (2x 5121 + 2x 5122 + 5123 lesté) avec des essieux LMT14. J'ai remédié au manque d'intérieurs : faire des compartiments

Un des principaux avantages de ces voitures étaient un attelage rapproché...pas court mais "rapproché": elles sont presque jointives avec les boucles d'origine (c'est pas mal)

En 2012, les voitures sont ressorties avec un progrès sur la finesse dont les marche-pieds intégrées aux bogies.

J'ai également une rame de cette série (2x 4092 + 2x 4093 + 4094 + 4095). Le prix d'une voiture était d'environ 50 €

ref hj 4092: reproduction d'une 2°cl, type 1935/36, 

ref hj 4093: reproduction de la mixte 1ère/2e classe type 1935/36

ref hj 4094 / 4095: reproduction des fourgons (ref 4095 pour celui à lanterneau)

Mais aussi deux nouveaux fourgons avec des bogies Görlitz allongés.

Il me semble que ces voitures ont été boudées et elles ne sont plus au catalogue et on en voit peu. On les a retrouvées assez vite en promo. Franchement, c'est du beau matériel injustement boudé. Je les ai peuplées: Les ex DR 2

Enfin, la série carénée (après 1936) que je trouve superbe et qui est attestée et mixée avec d'autres ex-DR (comme on peut le deviner sur cette image)

Résultat de recherche d'images pour "voiture bastille"

(photo LVDR)

Elles ont été produites par Marklin mais aussi par Liliput.

Les voitures Liliput; ce n'est pas la première mouture puisqu'elles furent produites au début des années 80. Je conseille de choisir les voitures récentes, ce sont de beaux modèles.

ref 334592: voiture mixte 1/2°cl

ref 334593: voiture 2° cl

ref 334594: voiture 2°cl (autre immatriculation)

Mes impressions: pas grand chose à dire ou faire sur ces voitures, si ce n'est une patine des bogies et l'installation de personnages (plus tard); ces voitures étant affectées grandes lignes, elles étaient plutôt propres et donc pas de patine de caisse.

La présentation fait bonne impression. Les voitures sont lourdes (140 grs) et disposent de tampons à ressorts. Elles sont sobres mais de bonne facture à un prix attractif (49 € en 2018). Je suis surpris qu'il n'y ait aucun marquage en tête de voiture mais ce n'est pas très important une fois attelée.

Les voitures sont prêtes à rouler avec des attelages courts de la marque (changés pour des harpons Roco). Ainsi, elles sont très jointives; même si elles sont données pour 360 mm de rayon, il faudra vérifier.

Le dessous nous laisse voir un système ingénieux pour les marchepieds. Ils sont sur glissières et suivent à la fois le bogie et l'attelage (attention à la mise en ligne de ne pas coincer le système avec les bogies)

Les voitures roulent très bien et méritent qu'on s'y intéresse d'autant qu'elles se marient très bien avec les Jouef comme vu sur la photo réelle (petite différence de nuance de vert et bien sûr différence de marquages pour ce cas)

J'espère que ce dossier vous aura plu

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×