autorails et automotrices

Aux chemins de fer, un autorail est un véhicule emmenant directement des voyageurs et qui posséde un moteur diesel (les voitures nécessitent une locomotive). Les automotrices sont identiques mais mues par un moteur électrique.

Il existe des véhicules qui utilisent ensemble les 2 modes: ce sont les AGC Bibi (bimode, bi fréquence = diesel et électrique capable de circuler sous 2 types de courant).

Donc les autorails, ils sont classés X, voilà qui est alléchant. Eh bien, il faut savoir que X à la SNCF c’est seulement la catégorie des autorails…
Je me suis dit que je pourrais illustrer tout ça par un petit guide à destination des non spécialistes pour s’y retrouver un peu; je n’entre pas dans les détails de type de chaque série.
Dernier point, je fais cette fiche à partir de ma propre collection thématique (SNCF région Est) et je ne possède pas tous les types d’autorail (par choix ou défaut de production
Pour commencer, une Micheline type 11 (une marklin Hamo + kit de détaillage l’Obsidienne)

Les vraies micheline étaient équipées de pneus michelin (d'où le nom) mais le terme fut élargi aux autorails en général

Les X 3000/3100/3200/3300/ dit ABJ 1 ou ABJ 2 pour les 3400 (les ABJ 3= X 3100/3200/3500 étant des transformations d’ABJ 1 reconnaissables à l’immense radiateur en toiture...) construits à partir de 1935
Ici un ABJ 1 Est (Electrotren)

Un X 3400 = ABJ 2 SNCF (Electrotren)

Un X 3600 dit ABJ 4 (Electrotren) construits en 1948-49. Seul à ne pas rouler dans l’Est mais il est beau et il n’y a qu’un spécialiste qui le fera remarquer.

Un X 2400 (Electrotren), construits à partir de 1951 aussi appelé unifiés 600 ch

Une X 2700 (Roco) dite RGP (Rame à Grand Parcours) version 825 ch construite à partir de 1955 (existe en version TEE)

Un X 2800 (Roco) … dit « roi des autorails » ou « 825 ch » construit à partir de 1957

Un X 3800 dit unifié 300 ch ou « Picasso » car il a la cabine sur le côté comme les nez des portraits du peintre… parfois « Perroquets » ou « champigneulles »... construits à partir de 1950
Ici un Mistral

Et un Jouef (vendu) avec une remorque decauville roco

Un X 4500 (4300 à 4700 suivant les séries) dit EAD (élément automoteur double)… il existe des triples (faits par jouef) construits dès 1963 appelés aussi « caravelle »
Ici un jouef

Et un LSM

Enfin, un X 73500, plus récents, mis en service en 1999. C’est un jouef:

voilà le X73500 dans sa version "Metrolor"...Jouef au fonctionnement impeccable

Ici le réel

 

Il existe encore bien d’autres types d’autorails mais je ne les possède pas.

 

Pour les automotrices, je regrette leur rareté. Mais les choses changent

En 2010, les AGC LSM sont sorties... mais une seule version, attendons donc de nouvelles productions.

Mais les choses changent et Jouef nous a gratifié de belles Z24500 dont le seul reproche est l'espace entre les caisses

En 2016, Piko sort enfin des Z2 (très heureuse initiative) pour cette automotrice courte et très répandue (seul Jouef avait sortie une version bicourant dans les années 80). La version lorraine de Piko (Z11500) est une aubaine pour moi malgré sont prix.

Curieusement mais logiquement, un TGV est rangé parmi les automotrices. voici un vieux lima

et un TGV POS jouef (POS= Paris-Ostfrankreich-Suddeutschland)

 
En espérant que ce petit guide vous sera utile

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×