Créer un site internet

la sauterelle SMD

Tiens donc....qu'est-ce bien qu'une sauterelle dans les chemins de fer ?

Pour quiconque, une sauterelle c'est ça !!

et bien ici, une sauterelle c'est plutôt ça !

il en existe de formes variées et c'est aussi encore utilisé aujourd'hui en BTP ou en agriculture .

Et ça sert à quoi ? Simple! C'est un appareil léger et mobile permettant de hisser un chargement de vrac dans un wagon ou le charbon et briquettes dans les trémies des tenders des locos vapeurs sans grue ou toboggan (je n'illustre pas ces termes mais ce sont des dispositifs ferroviaires aussi).

Depuis longtemps, SMD (Denis Magot) propose une sauterelle à monter sous la ref smd 005 pour un peu plus de 29 €; elle s'est très bien vendue: plus de 300 exemplaires pour un modèle artisanal en laiton (il existe aussi une version N ref smd 035). Ici, le montage a été réalisé par Ludovic de "Passion-Vosges ferroviaire" http://passion-vosges-ferroviaire.eklablog.com/la-sauterelle-de-chez-smd-c22167339 

La sauterelle de chez SMD

Je me propose donc de la monter, c'est petit et minutieux, il y a un peu de travail. Débutons par se réserver un espace dégagé et exempt de toute intrusion.

Commençons par dire que je ne suis pas à mon premier kit et même si je n'en fais pas tous les matins, je me débrouille honnêtement. J'apprécie d'ailleurs souvent l'exercice

A mon actif...un wagon plat Tp

ou encore un porte char surbaissé pour ce qui est du plus complexe

Bille en tête, me voilà parti et dès le début ça a coincé. Pourquoi?

Pourtant le kit est bien fait...très belles pièces, bien ajustées comme d'habitude chez SMD; toutefois elles sont très petites et fragiles.

Le numéro de ref est important. Si vous connaissez SMD, les ref portent un numéro d'ordre. Chaque ref est ajoutée avec + 1 par rapport à la ref précédente. La sauterelle porte le N° 5 et ce détail va tout expliquer. C'est un kit du début de l'histoire de cet artisan...il débutait et il y a une erreur de jeunesse.

Car si le kit est superbe, la notice est très mal faite. Petites photos de mauvaise qualité, explication du texte manquant de volume et de clarté sur des pièces très petites. Résultat, j'ai galéré et fait des bêtises dès le début.

Prenons un exemple, la pose du tapis...pris, repris et retourné 36 fois avant soudage...et bien je vous le donne en mil: je l'ai placé à l'envers mais une fois soudé...tintin.

Des pièces sont vraiment petites comme les poulies (les rondelles encore pire)...C'est très délicat à souder car les pièces adhérent à la soudure liquide et lorsqu'on retire le fer, la pièce non solidifiée bouge

pour le châssis de l'essieux...pliage mais dans le mauvais ordre... donc cassé.

Il a fallu ressouder par le dessous.

Au bout du compte, on a quand même sa sauterelle. Il y a deux positions, plus ou moins inclinées, j'ai choisi la position basse car je la trouve plus jolie comme ça.

Les dernières petites pièces comme la courroie ont été collées à la cyanoacrylate car on risque de dessouder en les positionnant.

Il faut dès lors cacher les ratages...petite démonstration: c'est une grue à charbon donc usée et couverte de suie. Un filet de colle et du vrai charbon pillé et le tapis à l'envers est caché, le châssis de l'essieu, peinture, patine avec du charbon véritable sur le tapis, du brun rouille un peu partout sur le cadre gris et du noir dégueu pour figurer les traces de salissure de charbon. Merveilleux.

Un peu déçu du rendu, j'ai repeint le châssis en gris

C'est un super modèle et le kit est parfait: rien à dire mais si seulement notre ami Denis Magot voulait refaire la notice, je pense qu'on y gagnerait beaucoup.

Sur le réseau

un résumé vidéo

Dernière info: cette sauterelle vient de sortir chez SMD (ref 555) en résine avec seulement 14 pièces. Le prix est très attractif = 18 €. Lancez vous et Bricolez bien