La gare de Dombasle en Argonne

Ma gare de DOMBASLE…

FrançoisD nous propose des détails sur la réalisation de sa gare trônant au centre du réseau "tranche d'Argonne" visible avec ce lien:

http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/les-trains-des-copains/une-visite-chez-francois.html

Laissons lui la parole.

Pour continuer dans l’Argonne profonde de mon enfance, il me fallait un BV représentatif de la ligne 6, ni trop grand, ni trop petit.  Le choix fut vite tranché puisque dans son livre, Alain Pras y publiait les cotes de chaque façade de ce bâtiment post 1920, très caractéristique de l’Est (dit "reconstruction").

Restait à lui trouver un nom de baptême… Facile quand on sait que Dombasle en Argonne était doté de ce type de bâtiment et qu’il se trouvait sur la ligne Verdun-Ste Menehould…

 

Un choix - qui s’avérera peu judicieux par la suite - se porta sur le « carton-plume » pour l’ossature. Les toits de tuiles mécaniques furent empruntés pour l’occasion aux plaques de toiture de la halle Jouef dont la taille suffisait pour réaliser l’ensemble des six pentes principales. Ne disposant pas de faitières « artisanales », la construction de celles-ci prirent un certain temps… Les parements de pierres sont réalisés en canson blanc et un crépi est figuré par du papier de verre jaunâtre très fin.

 

Et c’est ainsi que ce BV resta en l’état près d’un dizaine d’années faute de vouloir se lancer dans la réalisation d’huisseries et de six grandes baies latérales.

L’apparition récente d’artisans modélistes de talent et équipés pour la découpe laser de carton fin mais rigide a fait le reste. Les huisseries furent peintes suivant les couleurs que l’on rencontrait alors sur les maisons et villas bourgeoises de l’Argonne. Les petits bois une fois taillés et collés, recevaient une couleur « lie de vin » caractéristique..... de la maison de ma grand’mère.

Une ceinture basse en pierres irrégulières en carte plastique peinte en gris clair terminait l’ensemble du gros œuvre.

 

Reprise et ajustement des huisseries, puis fixation à la colle à bois, mise en place au dos des vitrages en rhodoïd épais. L’installation de parquet et d’un éclairage volontairement faiblard terminait les aménagements de la partie habitation. La halle ayant initialement été divisée arbitrairement en trois pièces, qui faute de plans réels, seront ensuite donc affectés à la salle d’attente, aux bagages et au bureau du chef de gare. Des réductions d’affiches ferroviaires ainsi que de longs bancs décorent les murs blancs. Un guichet divise la consigne à bagages.

Les murs extérieurs ont reçus ensuite une dilution de peinture « sable » HB, puis sont patinés à la brosse et à la terre à décor « ombre naturelle ».  Les sous pentes des toits recevront les extrémités des solives peintes. Le collage fut une vraie partie de plaisir !

Un peu de végétation autour des murs, une horloge, et les accessoires ferroviaires d’un quai complètent l’environnement.

Un grand ouf de soulagement de voir enfin terminé ce BV après autant d’années !  

Petit tour du propriétaire :

Je profite de ces points de vue pour attirer votre attention sur les très jolis bancs de la gare en carton (découpe laser) qui sont typiquement français et rappelleront des souvenirs à certains. D'abord ceux avec montants en ciment.

puis les plus fins encore les bancs avec des piétements en fonte (magnifiques)

et l'état actuel de la vraie pour comparer (je préfère celle de François)

Merci à François pour ses magnifiques photos et explications... une superbe réalisation qui se passe de commentaire

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×