Patine: la Totale

il m'est venu l'idée de faire un bilan de toutes les techniques de patine que j'ai expérimenté ses derniers temps. Je ne suis pas expert en la matière mais je partage le résultat.

Mes cobayes sont 2 wagons Eoas Lima gris version E79 ref: 303636K et bauxite ref 303651K. Ils sont tout à faits acceptables bien que l'ensemble date un peu.

J'ai commencé par quelques touches de peinture sur les commandes de frein (la peinture à l'aiguille) et la graisse sur les tampons.

Puis patine du plancher du wagon suivant la technique habituelle (patine d'un plancher). La patine est complétée sur les faces internes du wagon.

Pour la suite, pose de décalcs (Wagons Tagués). Je me suis interdit de déformer la caisse pour figurer les bossages (en donnant des coups et en déformant à chaud)

On finit par une chouette patine

Ca fait une sacrée différence !

Ensuite, attaquons nous aux Eaos bauxite: Lima s'est raté, la couleur est trop vive mais c'est peut-être un avantage. De la même manière, on uniformise la patine avec des traces brunes et sombres.

Le résultat est encourageant

Parlons enfin d'un échec...j'ai entendu parlé d'une patine avec du gros sel...

Expliquons: le sel sert à faire des cratères représentant la rouille. On donne sa couleur de base, puis on colle (à l'eau) des grains de sels enfin on applique la patine. Seule obligation: le faire à l'aérographe. On retire ensuite grains de sel ce qui découvre la couleur de base.

Je vous laisse le tuto en Allemand ! Pas grave, les images parlent suffisamment (Danke !)

Pour moi, ce fut un échec car je n'ai pas d'aérographe. J'avais commencé mais avec une patine au pinceau, on arrache les grains de sel. De plus, le sel laisse une pellicule qui rend complexe la reprise de patine au pinceau (brillance).

Enfin, bricolez bien !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×