Le dépôt

Avec le temps, j'avais omis de faire un article de synthèse sur le dépôt...pourquoi?

D'abord parce qu'il n'était pas fini mais aussi parce que, commencé il y a des années, j'avais ajouté et modifié tant de choses qui, elles, avaient fait l'objet d'articles détaillés.

Je vais donc ici essayer de reprendre l'ensemble pour montrer le travail accompli. Donc tout ceci n'est toujours pas fini et surtout s'étale sur des années. Pour les détails, je renverrai aux pages dédiées.

L'idée était de faire un grand dépôt logé au creux d'une courbe... mais c'est très encombrant; en tout cas plus que prévu, alors j'ai décidé de le surélever.... un vaste plateau quasi rectangulaire de 1.80 m x 1.32 m portant tous les bâtiments avec pont tournant (presque 2.5 m² tout compris).

Il faudra patiner un peu la fosse du pont tournant mais quand il fonctionnera nickel.

Petit détail que j'avais zappé, il fallait que le dessous de la structure soit au moins à 8 cm au dessus de la voie du réseau qui passe en tunnel, donc avec l'épaisseur du plateau et des renforts, il a fallu monter à 17 cm, je ne m'attendais pas à autant.

La rampe d'accès est donc une grande pente sur 3.15 m à 5% (ce qui est beaucoup mais pour des locos seules pas de soucis) se terminant par une courbe qui passe derrière un bâtiment pour faire l'entrée sur le pont qui, lui est décalé vers le spectateur.

L'entrée et la sortie du dépôt se font sur voie unique (ce qui est incorrect mais me facilite les choses), j'ai disposé le chargement du sable à cet endroit.

 

Schéma électrique:

Le dépôt est isolé du reste du réseau. L'alimentation est indépendante et les manoeuvres se font de manière totalement autonomes, ce qui permet de "jouer" sans arrêter les autres trains. Un inverseur (au centre du schéma) fait la bascule. Simplement, on a la distribution du courant par le positionnement du pont sur chaque voie de garage (avec choix de sens d'alimentation en cas de diamètre complet) et sur la voie d'accès sinon elle est neutralisée. La loco arrive du réseau et elle s'arrête sous le pont autoroutier (arrêt obligatoire), la section de voie est basculée sur "entrée dépôt", la loco ne peut reprendre sa marche que si le pont est en face de la voie d'arrivée (ça évite les accidents) et en plus dans la position sécuritaire réglementaire à savoir: entrée sur pont par l'extrémité ne portant pas la cabine de l'agent (ce qui évite un écrasement si la loco déraille à l'entrée du pont)....

Il a fallu donc creuser le plateau pour installer le pont mais aussi déterminer l'emplacement des fosses... tout ceci date de 2003. Le pont est un Roco qui permet de positionner à loisir les voies de sortie, des éléments clipables viennent en comblement des espaces vides. On est libre par rapport au positionnement des bâtiments ce qui n'est pas le cas avec d'autres marques. Il fonctionne bien mais le mien a un petit défaut d'une rotation lente (pourtant 2 vitesses et sur la plus rapide) mais aussi par des ralentissements à certains endroits...débridage, remontage, calage de plan (pourtant bien à l'horizontal) n'y ont rien fait. Il ne force pas vraiment. J'essaie de régler le souci.

Le pont dispose ici de 20 voies de sorties réparties en 12 vers rotonde (en deux bâtiments: 8+4) + 2 vers l'atelier et 2 faisant office de triangle de retournement dont le pont est une partie mobile; le reste à l'air libre.

L'arrière manquant de quelque chose pour couper l'horizon, j'ai alors fabriqué une autoroute comme celle qui surplombe le dépôt de Thionville. http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/constructions-transformations-detaillages/le-pont-autoroutier.html

 

Détail des bâtiments (tous d'origine Faller):

C'est une rotonde longue Faller juxtaposable (4 boites) soit 12 emplacements en 2 blocs (1200 pièces à monter légèrement patinées) avec portes automatiques à commande mécanique par fils aériens et ressorts: la loco au fond du bâtiment pousse le heurtoir à ressorts ce qui ferme les portes.

C'est bien sauf s'il faut aller pousser la loco qui à du mal à redémarrer

Par ailleurs, l'ouverture n'est pas toujours totale et ça frotte sur les côtés de la machine.

Les toitures ne sont pas collées mais groupées par 4 pour pouvoir avoir accès aux locos en cas de souci ;c'est assez souple donc fragile mais par 4 ça se passe très bien si on soulève délicatement. Les établis sont posés et des lumières (blafardes) sont installées. De l'autre côté, l'atelier avec ses grosses portes western dispose de 2 fosses, une troisième longe le bâtiment vers l'équipement de curage. La place des fosses a figé la disposition de cette partie.

Les installations de curage de chaudières sont mises en avant.

Un portique vient agrémenter le lieu...je suis assez content de la patine.

De l'autre côté des fosses (sur le devant), un ensemble de ravitaillement loco est placé (charbon et fuel) en enfilade

L'ensemble faisant un tout cohérent de ravitaillement même si c'est un peu serré.

Il a fait l'objet d'une refonte totale: http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/astuces-decor/refonte-du-parc-undefined-charbon.html

http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/astuces-decor/un-tas-de-briquettes.html

Pour le traitement du sol, j'avais (vous l'avez remarqué) posé du papier de verre noir partout mais j'ai vite trouvé que ça ne rendait pas un effet correct car dans les dépôts les voies sont encastrées et encrassées. Alors j'ai décidé de refaire le sol avec un effet de gros dallage (gros appareil) gravé en carton plume sur toute la surface... (je n'ai pas encore fini). http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/astuces-decor/ca-grave-docteur.html 

Les parties claires sont gravées mais pas encore peintes. Avec un peu de végétation ça avance doucement.

 Il faut que je colle l'ensemble et que je ballaste les voies avec des taches de crasse sur les traverses. Mais ça devrait donner un peu près ça.  

Parallèlement, il fallait un bâtiment administratif avec dortoir et installer un château d'eau. Il masque encore plus la courbe d'entrée du dépôt et la zone d'arrêt ... bien pratique car ce n'est pas une zone mise en valeur  http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/constructions-transformations-detaillages/le-bureau-de-la-feuille.html

Les derniers bricolages sont des détails qui vont agrémenter les espaces: j'ai changé la citerne à huiles de place http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/astuces-decor/citerne-a-huiles.html

et mis un abri anti-aérien http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/astuces-decor/un-abri-anti-aerien.html

Je dois faire un bâtiment à l'entrée du dépôt avec une porte derrière laquelle je souhaite mettre un "monument à la vapeur", hommage aux machines mais aussi témoin des actes de résistance accomplis pendant la guerre au dépôt de Mittel sévèrement bombardé... http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/constructions-transformations-detaillages/monument-a-la-vapeur.html

qui garde ses parties "vapeur" à l'époque moderne car il est agréé pour l'entretien des locos d'associations sous contrat avec la SNCF (on peut rêver non?)

J'en suis donc toujours à graver mon sol avant de le coller définitivement et agrémenter avec des herbes folles. Ca avance pas mal.

 Il me faut bien sûr agrémenter avec des personnages, des pièces de récup: rails rouillés, vieux essieux, épaves.

Il faut aussi que je fasse le rebord, pour cela, j'ai des murs que je compte adosser à une colline qui rejoindra en pente la partie basse du réseau (avec 2 entrées de tunnel)

J'en suis là aujourd'hui (2015)... je termine le gravage du sol et son traitement en revenant vers la gauche du dépôt sur le devant et je vais préparer la colline redescendant vers le réseau et faire l'entrée; j'ai donc du boulot et arrête ici cet article... je posterai l'avancée des travaux...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site