la voiture pilote Corail Lima

Une rareté améliorée : la voiture-pilote Corail

JMF nous gratifie aujourd'hui d'un article sur l'amélioration d'une voiture pilote corail... j'y ai ajouté quelques mots ici ou là.

La firme Lima, encore italienne dans les années 90, avait décliné une série de voitures Corail des livrées d'origine, presque jusqu'aux dernières décos (puisqu'il existe des corail+) et de bonne facture. Il faut dire que jusque là, les corail n'avaient été faites que par Roco mais au 1/100, par Jouef (des VU75 grossières= portes trop larges, fenêtres trop petites et sans aménagement dans les premiers temps)

et par Mougel (en kit):

Lima se place donc à l'époque sur un créneau porteur de voitures très courantes et non encore reproduites. Elles sont très correctes et bien à l'échelle (avec des roues sans doute un peu petites).

http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/amelioration-du-materiel/ameliorer-des-corails-lima.html

Les caisses à l'échelle H0 représentent les séries suivantes : voitures classiques VTU à couloir central en 1ère et 2è classes (dont certaines ref avec figuration des rideaux, ces voitures furent déclinées en portes Mielich ou louvoyantes), bar-corail B5 rtux, VTU spéciale « Espace enfants », VTU à couloir central aux premiers logos des Conseils régionaux, dont celui de "Midi-Pyrénées", et voitures-pilote pour rames réversibles. C'est la seule caisse proche des VU (qui ne furent pas reproduites par Lima).

Ces voitures pilotes étaient affectées sur des Paris-Tours par exemple (car Tours est en terminus). Elles sont aujourd'hui affectées en Savoie mais aussi en Alsace avec une refonte totale des formes et aptes au 200km/h... plus jolies et moins massives qu'à l'origine.

Tout en conservant l'astuce du pivot déporté vers l'avant du bogie, pour une meilleure inscription en courbe, les châssis des Lima ont évolué de l'attelage à boucle classique à l'attelage à boîtier NEM à élongation intégré au dit châssis.

Les autres types de voitures Corail à l'échelle 1/87è : compartiments, mixte compartiments / fourgon, VSE, couchettes, ont été laissés à d'autres fabricants : JOUEF ou Mougel (plus antérieur), ROCO (http://lereseaudepsx.e-monsite.com/pages/dossiers-test/les-vtu-75-roco.html). Ces dernières années, PIKO et LSM se sont ajoutés avec des Corail en plusieurs livrées classiques et récentes .

Dès l'acquisition de cette voiture-pilote Lima, j'ai monté un éclairage de feux d'extrémité avec des leds rouges et jaunes (les blanches n'existaient pas) selon le sens de marche alimenté par un circuit imprimé « manuscrit » dont la finesse n'est pas la qualité première, ainsi qu'une platine à leds jaunes faite maison pour les compartiments.

Le démontage des Lima est toujours délicat soit pour dégager les ergots du châssis (comme sur la photo), soit pour sortir la toiture car les ergots sont sur le chaudron alors que le toit tient par des sorte d'anneaux en plastique fragile.

 

La voiture-pilote démontée

L'extrémité du poste de conduite

On place un ruban à leds sous la toiture avec des micro-fiches à 2 contacts pour l'éclairage des compartiments

Avant amélioration – L'aménagement intérieur pas encore re-décoré et la platine des phares d'origine

Détails de la partie électronique cachée dans l'espace fourgon– La platine des phares passera sous le poste de conduite avant insertion des leds dans la caisse.

 

Bogie avant: les essieux ont été démontés puis un tube de cuivre sur l'axe est enfilé pour servir de capteur: Attention, certaines ref Lima étaient équipées d'essieux totalement isolés et montés sur de gros tubes plastiques servant d'axe.

 

 

Bogie arrière avec l'attelage à élongation d'origine

 

Recâblage avec des micro-connecteurs 5 contacts (dont 4 utilisés) de la platine des phares ; leds blanches ton chaud de 3mm à la place des jaunes, peinture en noir mat des corps des quatre leds

Changement des résistances (3,3 kohms ou plus) pour un éclairage correct des phares blancs

 

Ensemble de la re-décoration de l'aménagement intérieur – Personnages collés

 

 

Poste de conduite aménagé – Le câblage de la platine des phares passera dessous et se connectera aux micro-connecteurs

 

Voiture-pilote terminée

 

La  voiture-pilote éclairée feux blancs

 

Et fanaux rouge en queue de la rame tractée 

La locomotive dédiée une 9200 Roco (aujourd'hui des 25100 Savoie Roco, des 26000 ou 22200 R sont possibles sur des rames réversibles avec les nouvelles pilotes).

Notes :

-   Le remontage de la caisse sur le châssis après avoir inséré les phares et passé les micro-câbles et micro-connecteurs sous le poste de conduite pour remonter vers la platine est assez délicat.

 

- L'inversion des phares ne fonctionnera qu'en alimentation analogique. En numérique,  il faudra utiliser un décodeur digital à 3 fonctions minimum :

  • allumage et inversion des feux par la fonction 0

  • éclairage du poste de conduite par F 1 – Voilà la raison de la décoration du poste. Une cloison ajoutée et une micro-led blanche avec une résistance de 10 kohms environ feront l'affaire

  • commande de l'éclairage des compartiments par F 2

 

Le décodeur remplacera cette platine plus qu'artisanale. On pourra donner une adresse spécifique, ou bien lui attribuer celle de la locomotive pour une commande simultanée.

 

En attendant, l'installation d'un décodeur, la rame tractée ou poussée par une BB 9282 ROCO en livrée Corail présentait un bel effet sur le grand réseau analogique du club. La rame de cinq voitures Corail Lima éclairées, avec attelages à élongation et courts (harpon ROCO) a très bien fonctionné en traction comme en pousse; On notera aussi que les voitures sont bien jointives.

 

Dans la réalité, ces rames Corail réversibles desservaient Orléans, Tours depuis Paris-Austerlitz. Je les ai empruntées plusieurs fois pour faire un aller-retour dans la journée depuis Orléans ; et j'aimais bien m'installer dans un des compartiments de la voiture-pilote.

 

En ce qui concerne la saga des voitures Corail des origines à nos jours, une très bonne compilation des déclinaisons des diverses versions est présentée de manière quasi exhaustive dans un numéro Hors-Série de Rail Passion (novembre 2013).

 

Au vu de cette documentation, on peut regretter que les fabricants de modèles réduits ne produisent pas des voitures-pilote, digitalisables, aux extrémités anciennes et modernisées, ainsi que des livrées régionales, comme c'est la mode actuelle.

En outre les livrées TEOz sont une véritable arlésienne mais sûrement pour des raisons de droits de reproduction de la livrée. De plus, une rame TEOz cohérente nécessite un certain nombre d'unités (prix non négligeable pour l'amateur) afin de conserver les changements complexes de nuances.

 

Lima a, comme je l'ai mentionné en introduction, fabriqué entre autres une voiture Corail « Espace enfants ». Sur photos de cet espace spécifique de la voiture réelle, j'ai essayé de reproduire l'aménagement et les jeux pour les enfants sur mon exemplaire ; pas facile. Donc à suivre...

 

 

- J-M. F – Décembre 2013 -

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×