carton découpe laser

Tout est dans le titre...si vous me connaissez, vous avez sans doute remarqué que j'aime essayer des tas de techniques différentes.

Ce qui est à la mode en ce moment, ce sont les maquettes en carton découpé au laser...plusieurs marques multiplient les ref et une part très large est faite dans la presse spécialisée avec des conseils de montage pour ces maquettes.

On peut citer Région & Compagnies, ou Architecture Passion mais d'autres sont présents sur le marché comme Bois Modélisme par exemple... Une petite vidéo permet de comprendre le système, Thierry Pupier "d'Aiguillages" nous emmène à la rencontre de Maxime de Bois Modélisme, on comprend comment sont créés les kits.

Faisons un peu le tour: il s'agit donc de feuilles de carton (parfois du bois) d'épaisseurs différentes et déjà décorées qui constituent l'ensemble du kit. Il faut juste travailler les bords brulés par le laser (feutres ou peintures). Les kits sont bien détaillés avec les aménagements intérieurs (parfois l'éclairage) fournis.

Avantages et inconvénients.

Commençons par les inconvénients: je trouve que ça fait cher pour simplement du carton (on est souvent au dessus des prix de kits plastique), mais il y a un avantage, le premier est d'avoir des maquettes bien de chez nous (par région) et une très grande variété. Par exemple, Régions & Compagnies a plus de 550 ref au catalogue. Du coup, on comprend mieux le prix; il n'y a que de très petites séries.

Second avantage, ces petites structures peuvent répondre à des commandes spéciales pour les clients comme l'a évoqué Maxime dans la vidéo. Notre ami François a ainsi fait fabriquer ses huisseries en découpe laser pour la gare de Dombasle (La gare de Dombasle en Argonne). Pour ma part, je pense que j'essaierai aussi une commande spéciale; si elle a lieu, on en reparlera.

Mais assez de bla-bla, passons au montage

Ma ref est une double façade pour fonds de décor de Régions & Compagnie. J'ai ajouté une feuille de tuiles gaufrées pour un meilleur rendu (très souvent citée dans les revues). La commande et la livraison ont été impeccables et rapides. Le kit est bien détaillé et présente 2 sachets de leds pour l'éclairage des deux demi-maisons pour 47 €

(image Régions et compagnies).

Deux bémols cependant: le premier est que les parties du kit sont scotchées sur un carton pour l'emballage, j'ai prestement tout détaché pour éviter que le scotch n'abîme le kit. Le second est que le carton de livraison est grand format ce qui oblige à passer à la poste si on n'est pas à la maison...Le kit acheté ne nécessitait pas autant mais je peux néanmoins comprendre les avantages d'une standardisation d'emballage. 

Ce n'est pas grave. A cheval...

Premier constat...On commence par dégrafer les bases et murs. Ca n'a rien d'évident même avec de bons outils. De plus comme les découpes sont optimisées pour gagner du matériau (ça, je comprends), on est parfois à la limite de tordre et d'abîmer. Les pattes de tables sur du carton fort de 3 mm, c'est complexe.

Mais on y arrive avec un peu de patience. Ensuite, il faut ébavurer comme pour toutes les maquettes sauf que là il faut préférer une petite lime.

second constat: la notice est nulle, j'affirme: 11 malheureuses photos prises de loin. Pas de GP...oh, les mecs...une notice quoi !

Un texte long comme un jour sans pain qui n'explique pas grand chose... Ayant une bonne habitude du montage des kits en général, j'ai quelques idées mais je perds du temps à tâtonner. On peut se simplifier la vie ne réalisant des sous ensembles qu'on aura plus qu'à joindre.

Pourtant je m'applique et comme un bon petit soldat, je mets en pratique les conseils des revues: peindre les épaisseurs de mur au niveau des ouvertures (noircies par le laser). C'est vrai qu'il faut le faire mais avec quoi..., j'ai des feutres mais c'est pas top...au bout du compte, un peu de peinture acrylique et zou....la boite vend des feutres, si vous devez faire beaucoup de kits, c'est à envisager; on peut faire aussi les huisseries mais je ne trouve pas que c'est indispensable.

Comment se fait-il qu'on a 3 fois la même façade? faut bien lire!

Impression sur le mur, surépaisseur pour donner du relief et carton mince avec les micro-reliefs , et les vitrages, derrière, entre deux couches?

Parlons des reliefs. C'est une super idée de superposer les couches même si cela est long. Mais était-il indispensable d'imprimer 3 fois les façades...je m'explique: sur les commerces: la façade est imprimée sur le mur, puis une seconde fois sur du carton épais puis une 3° fois sur du carton mince qui lui même est couvert de micro-morceaux qui donnent le relief.

Ca aide ou ça embrouille? A mon avis, la couche d'épaisseur pourrait être neutre et une note sur la pièce aiderait au montage. On finit par comprendre à force de retourner les pièces et de se demander à quoi ça sert.

Le pompon était constitué par les cloisons intérieures...pas fournies: tu te débrouilles le gars ! Quelle taille, quelle hauteur? parce que les deux immeubles ont des étages de hauteurs différentes... Et si je zappe? Comment je fais tenir mon plancher moi ?

Pour les murs sur le socle? Apposés? Accolés? Et le fonds pareil (il faut tenir compte de l'épaisseur)....il manque les rambardes d'un immeuble et très peu de pièces sont effectivement repérées. Les micro-reliefs des portes...juste galère tellement c'est petit.

Le montage est facile car il se fait avec des micro-gouttes de colle vinylique (j'adore). Mais il faut être délicat: bien étaler avec un petit pinceau pour que la colle soit uniforme afin d'assurer une totale adhérence sans gouttes disgracieuses. Pour l'ordre, on fait un peu comme on veut finalement (attention de ne rien oublier au passage).

Astuces collage: pour les huisseries, étaler la colle sur le support et non la pièce à coller (ex: l'intérieur du mur plutôt que la fenêtre), pour les petites pièces, c'est l'inverse. De plus j'utilise des pinces à linge pour le maintien le temps de séchage.

C'est assez long à cause de la création des reliefs mais pas beaucoup plus qu'une maquette plastique. Les ajustements sont bons et c'est fin...

Le montage des murs est un peu galère car toutes les pièces ont cintrées. Il faut commencer par les pignons en prenant des repères pour la façade qu'il n'y ait pas de souci d'équerrage des murs et de jointage au sol. Puis élaborer un système de contrainte (élastiques, masse) pour bien placer les pièces pendant le séchage. Ceci dit, il reste toujours un petit cintrage (qui n'est pas forcément irréaliste).

Après c'est facile pour les planchers internes.

J'ai choisi de fabriquer des rideaux avec du mouchoir et d'obturer quelques fenêtres car le kit est fournis avec des leds pour l'ensemble.

La façade prend forme

Un personnage à la fenêtre (torse nu...où aurais-je pu le mettre ?) donne une touche originale

Astuce soudage: l'éclairage est fourni (2x3 leds + résistances). Il est bien de tout installer. Des trous de positionnement sont prévus dans les plaques de planchers. Mais carton et fer à souder...c'est pas terrible comme cohabitation...comment faire ? En atelier, je passe mes leds en repérant ma polarité et en tordant les pattes sur l'épaisseur du carton (ainsi elles sont maintenues). On étame un peu les éléments (pattes, fils, résistances). Pour souder en place, j'utilise une chute de carton que j'intercale entre la pièce de maquette et la pièce à souder. En fondant les deux étains, c'est rapide et rien n'est abimé. On fait un test électrique avant de coller sur la maquette. La couleur de mes fils correspond à un code perso de polarité.

Et pour le plafond du 1° étage.. pas fourni.

A faire ou non? Si oui, il faut le fabriquer. J'ai décidé de le faire (carton fort). Pourquoi ? En fait pour deux raisons:

1) Cela concoure à la solidité et à équerrage;

2) Cela me permet de positionner ma seconde rampe d'éclairage comme sur le rdc. Cela aurait pu être inclu !

Une fois tout en place, on colle le fonds. Là aussi, c'est complexe de tout contraindre. ll faut être bien sûr de tout car une fois séchée, la maquette ne pourra plus se démonter à moins de risquer d'abîmer en ouvrant au cutter.

Terminons par la toiture. J'ai choisi de ne pas prendre la disposition du kit. Les plaques de toiture sont utilisées comme support et patron d'une plaque de tuiles mécaniques gaufrée achetée au fabriquant (fortement conseillée dans les revues). C'est une bonne idée, et je supprime les lucarnes qui ne servent à rien.

On finit par les cheminées avec les mitrons de cheminée avec des tronçons de coton tige et un léger coup de terre à décor... Il n'y a pas de gouttières (du travail en plus...elle est loin, je zappe)

C'est fini...faut l'installer !

Et le résultat en place (Fonds de décor)

On positionne quelques personnages, pour rendre plus vivant l'ensemble...

et by night

Alors bien ou non ?...je dirais quand même oui...car c'est original et bien fait. Le plus dur c'est de commencer, si on en fait beaucoup, on attrape le coup de main et on s'équipe ET non car le manque d'explications est vraiment un manque et, s'il faut fabriquer des pièces en plus, ça peut rebuter; en dehors de ça si vous vous accrochez, c'est très bien  mais disons pour modélistes un peu expérimentés. 

Les notices de kits laiton sont plus détaillées (comme SMD qui a pourtant des manques aussi sur les fins de notice), je comprendrais une notice en ligne pourquoi pas. Mais lancez vous avec de petits kits pour commencer, ça vaut le coup.

Alors Messieurs, vous faites de bons produits originaux et très sympas, faites qu'ils soient accessibles au plus grand nombre en apportant des explications.

Pour terminer...je l'aime bien cette maquette, on a un beau rendu. J'ai même un projet mais le fabricant me le fera-t-il sur mesure ? On en reparlera peut-être

J'espère que ce retour d'expérience vous sera utile 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×